Société

L’Association burundaise des radiodiffuseurs plaide pour la libération des 4 journalistes du journal Iwacu et leur chauffeur

02/11/2019 La Rédaction Commentaires fermés sur L’Association burundaise des radiodiffuseurs plaide pour la libération des 4 journalistes du journal Iwacu et leur chauffeur

Une association des professionnels des médias au Burundi a manifesté publiquement sa solidarité avec les journalistes d’Iwacu.

Par Alain Majesté Barenga journaliste à Radio Culture

Après l’arrestation des 4 journalistes du journal Iwacu et leur chauffeur le 22 octobre dernier,dans la province de Bubanza, sur Radio Culture, le président de l’Association Burundaise des Radiodiffuseurs (ABR), Onésime Harubuntu, a fait savoir que « ces journalistes ne faisaient qu’exercer leur métier »

D’après lui, ” les Articles 45 et 46 de la loi sur la presse au Burundi indiquent qu’un journaliste a le droit d’exercer son métier sur l’étendue du territoire nationale dans la liberté et le droit de traiter tous les sujets qui intéressent la vie nationale, ce que les journalistes du Groupe de presse Iwacu faisaient dans la province Bubanza” fait savoir Onésime Harubuntu.

Le président de l’ABR demande leur libération provisoire pour que les enquêtes continuent les journalistes étant libres. «S’ils restent en prison, cela peut se répercuter sur la liberté de la presse en général, car d’autres journalistes auront peur de traiter des sujets sensibles de peur d’être emprisonnés. Les enquêtes peuvent continuer les journalistes étant libres, car ils ont une adresse et un employeur bien connu», a poursuivi Onésime Harubuntu.

Signalons qu’à ce jour, l’ABR est le seul organe des professionnels des médias opérant au Burundi à s’exprimer sur l’arrestation et l’emprisonnement des 4 journalistes et de leur chauffeur. La profession compte pourtant plusieurs organisations au Burundi. L’organe régulateur des médias, le Conseil National de la Communication, lui aussi ne s’est jamais exprimé sur le cas.

ABR

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Une équipe de reporters d’Iwacu rentre de plusieurs jours d’investigation dans le sud du Burundi. Une affaire défraie la chronique. Des policiers, des autorités à la base, des jeunes Imbonerakure sont accusés d’extorsion de fonds et d’assassinats. Les victimes sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 528 users online