Samedi 28 janvier 2023

Politique

La raison des perquisitions des « appartements du lac reste inconnue »

15/12/2016 2

img-20161215-wa0018La police a opéré le matin de ce jeudi 15 décembre une série de perquisitions dans le compound dit « les appartements du lac » à Bujumbura. « J’ai remarqué tôt le matin la présence policière » confie un des locataires de ces appartements occupés majoritairement des ressortissants belges. Cette fouille a été menée, en présence du consul jusqu’à la rédaction du procès-verbal, par un agent du SNR: « Il était en tenue civile et n’avait pas d’arme.

Il présentait sa carte de service à chaque occupant. Il a fouillé appartement après appartement. » Selon cette source, cette opération visait la recherche de ce qui peut troubler l’ordre. « Il contrôlait aussi les passeports et aucun agent de police n’est entré dans le périmètre de ce quartier » A-t-il ajouté.

Sur son compte twitter, Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police, fait savoir qu’il n’y a pas eu de fouille chez les diplomates belges. « Il n’y a eu qu’un contrôle de suspects rassemblés ces derniers jours dans leurs parages. » renchérit-il.

Les appartements occupés par le personnel sous statut diplomatique ont été épargnés en raison du respect de la Convention de Vienne.

Les autorités belges n’ont pas été informées sur les raisons de ces perquisitions.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Jean Paul

    Provocation pour forcer la Belgique de faire une riposte…?

  2. Nganji

    Lundi il y avait fouille perquisition à Ngagara. Aujourd hui sûr les ponts Ntahangwa on contrôle les cartes d’identité. Quelles sont les raisons? Pourquoi s’interroger sur les raisons d’aujourd’hui sans s’interroger sûr celle d’hier? Mettons ça sûr le compte de la routine.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 2 550 users online