Vendredi 26 février 2021

Économie

La loi de Finances 2016 : un budget d’austérité

L’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité, ce lundi 28 décembre, le projet de loi fixant le budget de l’État pour l’exercice 2016. Quelques innovations.

Les députés votent souvent la loi à main levée.
Les députés votent souvent la loi à main levée.

Les dépenses et les recettes sont estimées respectivement à 1260,6 et 1119,9milliards, soit un déficit de 140,7 milliards. Ce budget est inférieur de plus ou moins 300 milliards par rapport au budget 2015.

Selon le ministre des Finances Tabu Abdallah Manirakiza, c’est un budget d’austérité préparé dans un environnement caractérisé par un ralentissement de l’activité économique, mais où il est observé une reprise de l’activité économique dans différents secteurs. Ainsi, estime-t-il, pour 2016, la croissance sera de 3,5% et l’inflation de 7,5%. Les réserves officielles de change seront de deux mois et la pression fiscale de 11,9%du PIB.

Parmi les grandes innovations de cette loi, on relèvera notamment le gel des annales pour tous les fonctionnaires de l’État, qui ont des salaires élevés, à l’exception de la police et de l’armée. « C’est une mesure de solidarité nationale », dira le ministre. La loi prévoit 20 milliards Fbu à utiliser dans l’harmonisation des salaires, notamment ceux des enseignants.

Autre innovation : le gel des recrutements à la Fonction publique, à l’exception des ministères de la Santé et de l’Éducation. Bien plus, les comptes en devises des ONG, associations ou projets seront désormais domiciliés à la BRB. Les bénéficiaires toucheront l’équivalent des devises en monnaie nationale dans une banque commerciale. Les comptes en devises déjà ouverts dans des banques commerciales seront fermés. Cette loi accorde aussi une subvention de 500 millions de Fbu aux communes.

BRB

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Mckay

    “Le Burundi est un pays souverain, indépendant, …….” chanson habituelle des dd. Chers dd, osez dire la vérité quand même : le pays dont la politique est paralysée, l’économie aussi devient chaotique par la suite, et d’ailleurs tous les secteurs de la vie du pays. L’auto-disqualification de la règne dd est en marche. Ce n’est qu’une question de temps. Au moins, s’ils étaient un peu malins, s’ils avaient une cervelle qui fonctionne, ils auraient quitté le pouvoir dès le début. Attendons assister à une scène ridicule de leur chute. Tenez bon chers frères et soeurs!

  2. Dora kabingo

    Une fois de plus , ce qui se passe au burundi montre à suffisance que le burundi nést pas un pays sur pour les investissements . On demande aux gens d’ouvrir des comptes en devises et on change les règles du jeu , ce n’est pas normal .Qui osera encore investir dans ce pays?

  3. Rabani

    Pour ….Les comptes en devises des ONG, associations ou projets….les beneficiaires toucheront l’equivalent en Fbu…A quoi bon donc d’avoir un compte en devises si on ne peut pas avoir l’acces a ces devises? Vaut mieux ouvrir un compte en Fbu, ou aller au Rwanda ou en RDC pour ouvrir un compte en devises!
    Cette mesure aidera a avir plus de devises donc????
    Bon, remarquons que les chinois apporteront surement les yuans, et ce sont des devises des 2016/17 (et ces comptes auront peut-etre une exception)…et puis il y en a ces devises des militaires et policiers en mission en Afrique. Si ca “bascule” mal de ce cote la, il y aura difficulte pour tous surement!

  4. Yves

    “Parmi les grandes innovations de cette loi, on relèvera notamment le gel des annales pour tous les fonctionnaires de l’État, qui ont des salaires élevés, à l’exception de la police et de l’armée. « C’est une mesure de solidarité nationale », dira le ministre” … non, c’est une mesure de survie destinée à éviter l’effondrement de l’Etat. Si le pilier répressif tombe, tout tombe avec. Quant à la prévision de croissance de 3.5% : la bonne blague…

  5. RUGAMBA RUTAGANZWA

    La descente aux enfers commence mais le pire est devant nous….!! .Let us wait and see..!

    • Meurlsaut

      Chouette alors! un bugdet de réussite de Pierre Nkurunziza le président le plus aimé de tous les burundais!!!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Main basse sur les morgues

Où sont passées les valeurs morales et humaines, l’« Ubuntu » chanté par les Burundais à longueur de journée ? Depuis un certain temps, avoir accès aux chambres froides dans les hôpitaux publics de Bujumbura relevait d’un parcours du combattant. Des gens qui (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 086 users online