Mardi 16 juillet 2024

Économie

« Les travaux de construction du nouveau siège continuent », affirme la BRB

26/06/2024 6
« Les travaux de construction du nouveau siège continuent », affirme la BRB
Les travaux de construction du nouveau siège de la BRB sont toujours en exécution

La Banque de la République du Burundi (BRB) réfute les rumeurs selon lesquelles les travaux de construction de son nouveau siège seraient à l’arrêt. Contrairement à ce que certains pourraient penser, ces travaux se poursuivent normalement.

Érigé sur une surface de 36 000 m², le nouveau siège de la BRB est en construction depuis 2019. Les travaux sont réalisés par une société tunisienne, AMA Group. Toutefois, avec le temps, beaucoup s’interrogent sur la progression réelle des travaux.

Pour Bellarmin Bacinoni, chargé de la communication à la BRB, la construction de la banque centrale ne suit pas le même rythme que celle des autres bâtiments. « Ce qui semble à l’arrêt est tout ce qui est visible de l’extérieur. Lorsque les murs s’élèvent, cela saute aux yeux des passants, mais les travaux intérieurs ne sont pas visibles de tous. Bref, les travaux continuent », explique-t-il.

En ce qui concerne les délais, M. Bacinoni précise qu’il reste encore plusieurs études à mener, notamment sur le système de surveillance et l’installation des ascenseurs, qui requièrent un travail méticuleux. « Nous ne pouvons pas encore annoncer un délai de finalisation. Lorsqu’on construit un bâtiment, on établit des prévisions, mais des aléas peuvent survenir. Néanmoins, le déroulement des travaux est appréciable », affirme-t-il.

Sur le terrain, un ralentissement visible

Sur le chantier, une diminution du nombre d’ouvriers est tout de même perceptible. Les mouvements ne sont plus aussi soutenus qu’au début des travaux. Sous anonymat, un ouvrier rencontré sur place confie que certains travaux sont à l’arrêt faute de matériaux. « Les travaux continuent, mais pas au même rythme qu’auparavant. Il semblerait qu’une équipe soit partie pour acheter les matériels nécessaires afin de reprendre un bon rythme », révèle-t-il.

Pour ce qui est des responsables d’AMA Group sur le chantier, aucun commentaire sur l’état d’avancement des travaux ne peut être fait sans l’autorisation de la Banque centrale.

BRB

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Voltaire Kaziri

    Come on
    Soyez sincères. Il y a une grave crise de devises au point où on est incapable d’importer le fuel et les matières premières pour la Brarudi.
    C’est normal que le building BRB ait les même problèmes

  2. Stan Siyomana

    Iyi nyubakwa iteye igomwe inyibukije iy’ibanki nkuru ya Tanzania yarifise igorofa 6.
    I Dar es salaam, Tanzania mu 1984, Benki kuu ya Tanzania yarahiye aho bamwe bavugako yaturiwe n’abashaka kunyegeza amanyanga yahakorerwa.
    Vyarangoye aho nashaka kuva muri Tanzania, vyari bigoye kuronka amadolari, mugabo hari umugenzi yari azinanye n’umwe mubayobozi b’iyo banki hanyuma ndaronka umubanano na deputy governor (ngenda njugumira parce que mon avenir en dependait). Nemerewe kugura billet y’indege kuri Ethiopian Airlines, no kuvunjisha amashilingi angana n’amadolari 50.
    Hanyuma narashoboye gusubira muri Tanzania hanyuma na mon directeur de these ansangayo, hanyuma tugiye muri restaurant ya Agip Motel, tuhahwanirayo n’uwo wo muri banki yari yamfashije, kuri twese wari umunezero. Niwe yaciye aturihira ivyo twariye (n’aho twari dufise amahera yacu akwiye yokwishura).
    « ASUBUHI ya Julai 5, 1984, wakazi wa Dar es Salaam waliamka kwa mshangao baada ya kusikia na kuliona jengo la Benki Kuu ya Tanzania (BoT) likiwa linaungua kwa moto uliokuwa umesambaza moshi mkubwa na mzito juu ya anga la mji huo ulio ufukweni mwa Bahari ya Hindi…
    Habari kamili au za wazi kuhusu chanzo cha moto huo na hasara zake, hazikutolewa wazi sana licha ya wapelelezi kutoka Uingereza ambao walikuja kufanya uchunguzi wa tukio hilo na kutoa ripoti kwa mamlaka husika. Hata hivyo, ni dhahiri hati na kumbukumbu mbalimbali ziliteketea katika moto huo ambapo shughuli nyingi zilikuwa zinafanyika kwenye ‘makaratasi’… »
    https://globalpublishers.co.tz/benki-kuu-ya-tanzania-yawaka-moto/

    • Nsanze

      « Iyo nyubakwa iteyigomwe ».
      Cela confirme le dicton selon lequel des goûts et des couleurs on ne discute pas. Personnellement, ce design me fait de la peine pour une Banque Centrale.

      • Stan Siyomana

        @Nsanze. Moi je dois avouer que je ne m’y connais pas en architecture en general ou en normes d’une banque centrale d’un pays comme le Burundi.
        Je crois que le batiment de la Banque Centrale du Congo (en RD Congo) date des annees d’avant l’independance.
        https://actualite.cd/2023/08/09/la-bcc-releve-son-taux-directeur-de-11-25-pour-neutraliser-lexces-de-liquidite-et#google_vignette
        J’ai deja vu les photos des banques centrales du Kenya, Canada, Union Europeenne, USA, Japon, Chine, Russie…
        Pourriez-vous me donner l’exemple d’une banque centrale digne de ce nom?

        • Voltaire Kaziri

          De grâce. Comparez des choses comparables.
          Vous mettez dans le même sac la Banque centrale du Canada, the federal bank of USA, etc… avec les banques Tanzanie, Burundi
          please don’t confuse people

        • Nsanze

          Je ne suis spas architecte non plus. Mais bati nuwutagira inka rabona aho zirisha.
          Jewe rero iyo nvuye kuraba aho zirisha, j’en ressort avec l’impression que le design est complètement dépassé. Mais je ne suis pas le seul :

          “This classic style of bank architecture has since become outdated and less desired. Over time, a more contemporary bank design has been curated by many national and global banks, leaning on the modernity of design to reflect their twenty-first-century values. This new wave of architecture has given new life to what bank branches can be, providing a more welcoming experience for all. Modern bank architecture differs from traditional architecture in the sense of materials being used throughout”.

          Il y a 100 ans l’architecture, des bâtiments privés, mais surtout publics était caractérisée par l’austérité. Par contre dans l’architecture contemporaine, les bâtiments ont un style plus élégant, plus attrayant.
          « Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre » (Rudyard Kipling). Ici je dirais : Si tu peux être fort sans cesser d’être attrayant ».
          Je suppose que les coffres-forts des banques centrales, ou même « périphériques » si on peut dire, sont bien sécurisés dans les sous-sols, avec portes blindées, etc.
          Donc le besoin de sécurité du trésor, ne doit pas justifier une quelconque « médiocrité » architecturale à partir du rez-de-chaussée.

          En me désolant pour ce style austère, répulsif, « pour une banque centrale », je ne pensais pas tellement à une éventuelle particularité architecturale des banques centrales, mais au fait qu’en principe leur bourse leur permet d’accéder aux meilleurs architectes, nationaux et internationaux, aux variantes, aux options, etc.
          Lorsque sa bourse n’est pas usée jusqu’à la corde, et que l’on construit pour la République pour 100 ans ou plus, un bâtiment qui va faire référence pour l’attractivité de la Capitale Economique, et donc pour le pays, je pense que l’on aurait pu faire mieux, beaucoup mieux.
          Regardez le nouveau siège de la Bancobu, construit à la même, période, sans nécessairement disposer de beaucoup plus de moyens. Ce n’est pas le top non plus, mais ça n’a rien à voir avec la BRB.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Dépités par nos députés

En décembre dernier, une députée a revendiqué, lors d’une séance de questions au ministre de l’Énergie, une station-service réservée uniquement aux élus, se plaignant d’être méprisée lorsqu’elle devait faire la queue. Ces propos ont profondément choqué l’opinion publique et ont (…)

Online Users

Total 2 152 users online