Samedi 20 juillet 2024

Sports

La fin de la « saga FEBABU » : Une solution en vue pour le basket-ball burundais

28/06/2024 3
La fin de la « saga FEBABU » : Une solution en vue pour le basket-ball burundais
Claver Hacimana, nouveau président de la FEBABU avec son comité exécutif

Bonnes nouvelles pour les fans de basket-ball au Burundi ! La Fédération burundaise de basket-ball (FEBABU) a trouvé un accord avec la Fédération internationale de basket-ball (FIBA) pour le paiement de l’amende de 50 000 CHF qui lui avait été infligée.

Cet accord permet un étalement du paiement sur quatre échéances jusqu’en 2026, selon une note d’information adressée aux membres de l’Assemblée générale de la FEBABU et signée le 24 juin 2024 par le nouveau président de la FEBABU, Claver Hacimana.

Dans cette note, le président Hacimana exprime sa gratitude envers la FIBA pour son soutien au développement du basket-ball au Burundi et accepte le plan de remboursement échelonné de l’amende. Les échéances sont fixées comme suit :

  • 5 000 CHF à payer d’ici le 30 septembre 2025,
  • 20 000 CHF d’ici le 30 juin 2025,
  • 12 500 CHF d’ici le 30 juin 2026,
  • 12 500 CHF d’ici le 31 décembre 2026.

Pour mémoire, la FIBA avait suspendu la FEBABU pour une durée d’un mois à cause d’un conflit concernant les obligations contractuelles et réglementaires durant la Basketball Africa League (BAL). Cette décision a été prise le 25 avril 2024 après l’ouverture de procédures disciplinaires le 12 avril en réaction aux agissements de la FEBABU et du club Dynamo BBC. En effet, le club Dynamo BBC, qui s’était qualifié pour la saison 4 de la BAL via le Road to BAL, avait joué son premier match le 9 mars 2024 contre les Cape Town Tigers d’Afrique du Sud avec le logo Visit Rwanda caché sur leurs maillots, ce qui était une violation des règles établies.

La FEBABU avait sollicité la FIBA, son Bureau Régional Afrique et le président de la BAL pour permettre à Dynamo de jouer sans l’affichage du sponsor Visit Rwanda, mais face au refus, elle avait conseillé à Dynamo de boycotter les matches. En conséquence, Dynamo a boycotté les matchs des 10 et 12 mars, entraînant leur disqualification du tournoi.

Dans une déclaration datée du 20 avril 2024, la FEBABU a reconnu les faits tout en arguant qu’elle n’avait pas l’intention de discréditer la FIBA ou le basket-ball. Cependant, lors de sa réunion du 25 avril 2024, le Bureau central de la FIBA a suspendu l’adhésion de la FEBABU pour un mois, en vertu des articles 9.10 des Statuts généraux de la FIBA et des articles 1-110a et 1-121a des Règlements internes de la FIBA. En plus de la suspension, une amende de 50 000 CHF, soit environ 160 millions de FBU, a été imposée.

La crise au sein de la FEBABU a poussé certains des meilleurs joueurs burundais à chercher des opportunités ailleurs. Par exemple, Guibert Nijimbere joue maintenant pour le club Kepler BBC au Rwanda et Landry Ndikumana évolue au sein de l’équipe Ami BK à Bukavu en République démocratique du Congo (RDC).

Le Comité exécutif a conclu la note en invitant les membres de l’Assemblée générale à soutenir le programme de mobilisation des fonds pour respecter les nouvelles échéances de paiement de l’amende.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Karire

    Tout ça à cause de la haine à l’encontre du Rwanda !?!?
    La haine coute finalement cher !

  2. Kamaro

    Bonjour IWACU,

    Merci pour cet excellent article qui ravira sans aucun doute les amateurs de basketball. Cependant, il est regrettable que la photo ne montre pas le nouveau Président de la FEBABU, bien que son nom soit mentionné dans la légende de l’image.

    • Buyenzi

      c’est vraiment honteux de manquer un montant minime de 160 millions de Fbu,

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 341 users online