Société

La Cosybu et le CSB réclament la levée du gel des annales

10/02/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur La Cosybu et le CSB réclament la levée du gel des annales
La Cosybu et le CSB réclament la levée du gel des annales
Céléstin Nsavyimana: ‘’Nos droits doivent être respectés’’

31 syndicats des confédérations des syndicats du Burundi Cosybu et CSB demandent la suppression du gel des annales, primes et indemnités conjoncturelles. Une correspondance a été envoyée au deuxième vice-président de la République.

«Nous avons l’honneur de venir auprès de votre haute autorité demander la levée de la mesure de gel des annales, primes et indemnités conjoncturelles pour les travailleurs des secteurs publics, parapublics et d’économie mixte », peut-on lire dans une lettre conjointe de la Cosybu et la CSB adressée au deuxième vice-président, ce 6 février. D’après ces confédérations, ces travailleurs viennent de passer 4 ans sans bénéficier d’indemnité d’ajustement.

Ces confédérations syndicales expliquent que ce gel résulte des négociations qui ont débuté depuis 2014 entre le gouvernement et les syndicats des enseignants sur la question des disparités salariales.
Cependant, elles confient que les travailleurs des établissements publics, parapublics, les administrations personnalisées et d’économie mixte n’ont pas été associées à ces négociations. Et ils se sont vus affectés par la mesure de gel des annales, primes et indemnités conjoncturelles.

Dans cette correspondance, ces syndicats précisent qu’une ordonnance interministérielle conjointe des ministres en charge des Finances et de la Fonction publique a octroyé une indemnité d’ajustement à certains fonctionnaires.
Et d’ajouter que la même ordonnance a décidé un gel des annales, primes et d’indemnités conjoncturelles de tous les fonctionnaires et agents du secteur public, parapublic et d’économie mixte à partir de janvier 2016 au 31 décembre 2019.
Même si ces deux confédérations saluent la mesure de relever les salaires des fonctionnaires, elles demandent au deuxième vice-président d’user de son pouvoir afin de lever la mesure du gel des annales, primes et indemnités conjoncturelles. Et de souligner que la période de quatre ans qui était décidée par le gouvernement, a expiré.

Comme solution, elles proposent la mise en application des directives contenues dans le décret du 15 septembre 2016 portant sur les dispositions complémentaires de gouvernance des établissements à caractère administratif, les administrations personnalisées de l’Etat et des sociétés à participation publique.

Les confédérations syndicales Cosybu et CSB terminent leur lettre en informant que si leur demande ne trouve pas une réponse favorable, le recours à toutes les mesures autorisées par la loi sera la suite.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. Le Burundi profond moins informé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19. Le Burundi profond moins informé

« Puisque Dieu frappe quelqu’un de la lèpre, il n’y a que Dieu qui puisse l’enlever.» Un proverbe juif des temps bibliques où les hébraïques ne considéraient pas la lèpre comme une maladie, mais comme “le doigt de Dieu”, une (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 167 users online