EN

Sécurité

Kanyosha/Kizingwe : Une femme tuée par balle

21/02/2020 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Kanyosha/Kizingwe : Une femme tuée par balle
Kanyosha/Kizingwe : Une femme tuée par balle
Le lieu du crime devant le domicile de la défunte à Kizingwe

Consolate Havyarimana, membre influente de la ligue des femmes du CNDD-FDD, a été assassinée devant son domicile à Kizingwe dans le quartier Ruziba de la zone Kanyosha en mairie de Bujumbura dans la nuit de ce jeudi 20 février.

Il est 11h 30, ce vendredi 21 février. Des amis, voisins et connaissances sont réunis au domicile de la défunte. Sur place, c’est l’incompréhension, l’indignation, la douleur et la peur. Un échange se tient au salon. Il porte sur les modalités d’enterrement de Consolate Havyarimana et le communiqué neurologique à faire passer aux médias.

Selon des informations recueillies sur place, l’irréparable a été commis vers 20h. La victime rentrait de ses activités quotidiennes. « Nous avons entendu des coups de feu. Nous nous sommes précipités dans la maison. Après un instant, nous avons vu une femme qui courait à vive allure. Il s’agissait de celle qui venait de se séparer de la défunte, qui, elle aussi s’est échappée de justesse. Quand je suis arrivé sur les lieux, son corps gisait à terre », témoigne, un de ses voisins, ému. Il dénonce un assassinat ciblé.

D’après Ezéchiel Mpongero, le frère de Consolate Havyarimana, elle a reçu onze balles dans la tête. C’est pour la deuxième fois consécutive, dit-il, qu’elle est visée par balles. « L’année dernière, il y a quelques mois, des inconnus l’avaient attaquée et blessé grièvement au même endroit.

Malheureusement, aujourd’hui, elle n’a pas survécu », a-t-il raconté les larmes aux yeux avant de déplorer que les enquêtes n’aient pas abouti pour retrouver les auteurs de ce crime.

Ce frère de la victime a tenu à écarter tout mobile politique dans cette ’’acte lâche’’. « Elle était membre influente de la ligue des femmes du CNDD-FDD. Elle entretenait des relations de bons voisinage tant avec les membres de son parti qu’avec ceux de l’opposition ». Il a demandé des enquêtes appelé les pouvant permettre d’identifier les auteurs de ce forfait et déterminer leurs mobiles.

Agée de 48 ans, la victime, laisse derrière elle un enfant de 15 ans. Ses obsèques sont prévues ce mardi 25 février.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un recensement polémique

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un recensement polémique

Il est sous les feux de critiques, accusé de tout et de son contraire. Le recensement des fonctionnaires en cours est attaqué sur le fond et la forme. Ces derniers estiment que les questions sont trop nombreuses et manquent d’objectivité. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 479 users online