Jeudi 01 décembre 2022

Sports

Intamba – Bientôt, le retour de l’enfant terrible du foot burundais?

10/03/2020 Commentaires fermés sur Intamba – Bientôt, le retour de l’enfant terrible du foot burundais?
Intamba – Bientôt, le retour de l’enfant terrible du foot  burundais?
Saido redevenu sélectionnable.

Via une correspondance du 25 février, la FFB fait savoir que les joueurs exclus de l’équipe nationale en 2015 sont désormais sélectionnables. Pour les supporteurs, c’est l’espoir de revoir Saido Ntibazonkiza, Styve… porter la tunique des Intamba.

Salutaire, une décision qui vient à point nommé …Dans le milieu footballistique, particulièrement sur la Toile, chacun y est allé de sa réaction pour saluer cette décision combien bénéfique. Pour nombre d’analystes, c’est l’espoir de revoir Saido Ntibazonkiza, Styve Nzigamasabo et d’autres porter de nouveau la tunique des Intamba. A l’approche de la rencontre contre la Mauritanie, c’est un retour qui, selon eux, pourrait être déterminant dans la relance pour la course aux qualifications de la CAN 2021. « Une bonne nouvelle pour notre équipe en manque d’un numéro 10 digne de ce nom », se frotte déjà les mains Patrick Sota, journaliste sportif indépendant. Vif dans ses relances et placements sur le terrain, ce dernier estime que s’attacher de nouveau ses services ne serait pas contre-productif. « C’est vrai que Saido n’est plus le même qu’à 20 ans, capable de ratisser tout le terrain durant plus d’une heure, mais, au vu de son actuelle forme, il a sa place » .Un avis partagé par H.N., ancien coéquipier en équipe nationale (2013-2015), : « Il suffit de voir comment il oriente le jeu sans ou avec ballon.» Pour lui, ses aptitudes, combinées avec la fougue et la rapidité des Fiston, Mo Amissi, Cédric, peuvent donner du fil à retordre aux défenses adverses. Fin communicateur, cet ancien joueur trouve aussi que son entrée dans les 20 ou 25 dernières minutes et ses accélérations pourraient faire la différence. Toutefois, des espoirs qui risquent d’être douchés si Mutombola ne le convoque pas dans sa prochaine liste. L’intéressé, d’après certaines sources, ne semble pas exclure cette possibilité. Plusieurs analystes jugent qu’il doit faire connaître son choix tactique au plus vite. « Avant ladite convocation tant attendue ».

Des calculs derrière…

Actuellement 3e de la Primus ligue, malgré les quelques résultats mi-figue, mi-raison, Vital’o retrouve ses couleurs. Dans les gradins du stade Intwari, la fusion avec son public rejaillit petit à petit. Dans les coulisses, on parle de l’effet du retour de Saido. Une aubaine pour la Fédération de Football du Burundi(FFB). Selon une source à l’interne, depuis qu’il a rechaussé les crampons pour les mauves et blancs, les recettes ont presque doublé, lors des rencontres de Vital’o.

Un coup marketing, laisse entendre cette source, sur lequel peut surfer la FFB en cas de sa sélection en équipe nationale. Autre donne: son envie de rebondir sur le devant de la scène internationale. A 35 ans, la pièce maîtresse de Vital’o reste une pioche de choix pour les recruteurs des championnats australiens, américains, etc. Un retour en équipe nationale, précise la même source, serait une opportunité qu’il lui permettait de conclure les entretiens avec une équipe australienne.

Dans l’attente d’un éventuel retour, le capitaine de Vital’o ne souhaite pas s’exprimer sur le sujet. Pour rappeler, Saido, Emery Kadogo et Styve Nzigamasabo avaient été exclus de la sélection nationale en mars 2015. Ils reprochaient à Ait Abdelmalek, sélectionneur de l’époque, de « ne pas être à la hauteur de sa tâche ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 1 834 users online