Lundi 04 mars 2024

Environnement

IGEBU : «Considérez nos données, celles de 2017 se sont réalisées à plus de 70%»

23/02/2018 Commentaires fermés sur IGEBU : «Considérez nos données, celles de 2017 se sont réalisées à plus de 70%»

Augustin Ngenzirabona, directeur de l’hydrométéorologie à l’Institut géographique du Burundi (IGEBU), appelle à prendre en considération les données relevées par son département.

Augustin Ngenzirabona : «La fin des précipitations se situe dans la première décade de mai pour Imbo, Moso, Buragane et Buyogoma»

«La saison pluvieuse prendra fin à la 1ère décade du mois de mai pour certaines régions. Les acteurs socio-économiques devraient en prendre compte », a-t-il déclaré ce jeudi 22 février lors d’une conférence de presse sur la prévision saisonnière de mars-mai 2018.

Selon lui, le début effectif de cette saison remonte au 15 février dernier. « Nous évaluons ce début par rapport aux pluies sur trois jours d’affilé», a-t-il souligné.

Cet agro-météorologue assure que les précipitations seront en général «normales». Différentes régions en connaîtront aux proportions proches à celles des années passées, a-t-il expliqué. Exception faite pour une partie du nord-ouest : « Celle-ci connaîtra une pluviométrie supérieure à la normale ». Avant d’indiquer que le climat du pays ressemble à celui des années 1985 et 2012.

M. Ngenzirabona dit que la fin de cette saison culturale B diffère selon les régions. «Elle se situe dans la première décade du mois de mai pour les régions de l’Imbo, Moso, Buragane et Buyogoma».
Quant à celles de Bututsi, Kirimiro et Bweru, l’IGEBU prévoir l’arrêt des précipitations entre le 11ème et le 20ème jour du même mois. C’est au moment où il pleuvra jusqu’à la 3ème décade pour le reste du pays.

Ce directeur soutient que leurs prévisions de 2017 se sont réalisées à plus de 70%. Sur ce, il appelle notamment le ministère de l’Agriculture à en tenir compte dans l’encadrement des agro-pasteurs.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 255 users online