Lundi 04 mars 2024

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce lundi 29 avril 2019

29/04/2019 Edition : Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce lundi 29 avril 2019

• Un homme connu sous le nom d’André Irambona a brulé sa femme dans la nuit de dimanche. Il a déversé sur elle du lait bouilli. Le crime a été perpétré à la commune Bugarama en province de Rumonge. La victime connue sous le nom d’Agrippine Nihorimbere a été gravement blessée. L’administrateur de la commune Bugarama, Joachim Manirakiza, indique que cette femme a été transférée en urgence à l’Hôpital Prince Régent Charles en mairie de Bujumbura. Cet administrateur affirme que l’auteur du crime a été arrêté pour être jugé. L’administrateur communal appelle à une cohabitation dans leurs ménages et à se confier aux organes habilitées en cas de conflits au lieu de violer les droits humains.

• Deux personnes sont mortes et six autres ont été blessées depuis le début de cette année. Elles ont été dévorées par des hippopotames dans le lac Tanganyika dans les communes de Rumonge et Nyanza-Lac respectivement dans les provinces Rumonge et Makamba. Des habitants de ces localités se lamentent que ces hippopotames menacent leur sécurité. Toutefois, les responsables de l’environnement indiquent que c’est plutôt ces habitants qui provoquent ces hippopotames en allant menacer leurs habitations.

• La direction générale de l’IGEBU tranquillise la population que le phénomène de Cyclone Kenneth qui a récemment causé des vents violents n’arrivera pas au Burundi. Augustin Ngenzirabona l’annonce au moment où des alertes circulaient sur les réseaux sociaux. D’après ce directeur général de l’Institut géographique du Burundi (IGEBU), le cyclone Kenneth a été bloqué par les montagnes du sud de la Tanzanie et ainsi elle a perdu la puissance.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.