Samedi 28 janvier 2023

Politique

Gitega : un policier assassiné par un prisonnier

14/12/2016 8

APC I Déo alias Dinga, un agent de la police pénitentiaire à la prison de Gitega a été assassiné ce mardi 13 décembre par le prisonnier Rénovat Nimubona, un des accusés dans l’assassinat du Lieutenant-Général Adolphe Nshimirimana, l’ancien patron du SNR (Service national de renseignements).

Le meurtre a été commis dans une maison de passage appelée ’’Palaso’’ sise au quartier Shatanya IV. Selon des sources contactées à la prison de Gitega, le meurtrier avait demandé la permission d’aller retirer de l’argent à la poste. Il était accompagné par ce policier.

Ces sources ne précisent pas comment ce prisonnier s’est procuré un pistolet pour commettre son forfait. L’arme du crime a été retrouvée à côté du corps de ce policier.

Cet accusé a réussi à s’enfuir en longeant la rivière séparant les quartiers de Shatanya et Mushasha. La police s’est directement lancée à la recherche de ce prisonnier.

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. Jean Bigirimana.

    Vivement une banque, une boite de nuit avec strip tease, restaurants et tout le toutim dans les prisons. Ils n’auront qu’a rester dedans.

  2. Komera

    Quelle police DD ?! Mutama Dinga RIP!! Au lieu de poursuivre le prisonier il faut mettre la main sur celui qui a donné le pistolet et l’ argent donc qui a organisé le coup

  3. Gahutu

    Un prisonnier qui retire de l’argent, asohoka ava mugasho de temps a autre pour une biere et s’amuser, parvient a obtenir un pistolet, assassine un policier et s’avade. Vous appellez ca vous prisonnier? Il a fait le travail assigne. Il a ete mis en prison comme trompe oeil. La, il vient d’obtenir sa liberte pour service rendu. Qui trompe qui? Tout finit par se savoir. Le reste ni theatre kandi benshi bicwa nokutabimenya.

  4. Inyankamugayo

    Dieu l’a voulu ainsi! Full stop.
    Quel théâtre! Un prisonnier assassin, si le policier n’avait un pistolet sur lui comment est ce que le prisonnier a trouvé ce pistolet? De nature les policier ont des crashnikov.
    Ce que je demande est que les gens puissent apprendre à vivre en paix et selon la volonté de Dieu. Ne tuez pas; quiconque tue par une épée, cette dernière l’engorgera aussi un jour ‘j’.

  5. Micombero

    La police est tres competente car le Criminel n’a pas echape a Dieu le tout puissant. Il est actuellement hors etat de nuire. Vive le Peuple Burundais, vive la population nationaliste de Gitega qui veille pour defaire l’ennemie national

  6. les q

    Nshimirimana Adolphe a été assassiné sur instigation de qui? Un prisonnier qui retire de l’argent et se tape une femme ???? Il faut être au Burundi effectivement pour croire à ces choses. Qui a déposé cet argent? avec quels motifs? Etait il payé pour ses loyaux services rendus au commanditaires de ce meurtre?
    Les enquêtes qui n,ont jamais finies vont commencer et puis un autre affaire viendra tout gommer….car on est au Burundi
    KIbwa

  7. kagabo

    Pourriez-vous nous dire dans quel pays un prisonier allait retire l’argent dans une banque et passer dans des maisons de passages? C’est ça l’incompétence que les opposants du régime reprochent aux autorités et je pense que nous finirons par les croire et les donner une chance. Tu ne peux pas m’expliquer comment un prisonier, je répete un prisonier dangeureux qui était selon ce qu’on a écrit(Assassin de général Adolphe Nshimirimana) et le laisse se déambiler n’importe comment. Il faut que les têtes tombent. Chef de prison? les autorités pénitanciers et autres. quelle honte???? Voici les failles d’arusha commencent à se manifester.

    • Les failles d’Arusha! Non, au contraire, il s’agit des failles d’avoir esquivé Arusha. Arusha préconisait la formation de policiers professionnels et compétents, ce qui a été balayé du revers de la main. Comment peut-on escorter un prisonnier se rendant à la poste et accepter d’aller dans une maison autre que celle de la poste? Comment peut-on, étant policier réel, escorter une personne, traverser des rues, des quartiers jusqu’à se faire tirer dessus, sans se rendre compte de l’arme du crime? Non, cela rime avec la légèreté et l’incompétence.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 2 556 users online