Archives

Gihosha : trois morts dont le Général Kararuza et son épouse dans une embuscade

25/04/2016 Abbas Mbazumutima 9
Le véhicule du Général Kararuza criblé de balles
Le véhicule du Général Kararuza criblé de balles

Cette attaque d’une violence inouïe a été perpétrée ce lundi 25 avril vers 7 heures du matin en face du Lycée du Saint-Esprit en zone Gihosha. Cette embuscade a emporté le Général de Brigade Athanase Kararuza, son épouse et un agent de sécurité.

Il y a eu 3 personnes grièvement blessés : la fille de ce haut gradé de l’armée burundaise a été touchée à l’épaule, le chauffeur au bras, un autre agent de sécurité a reçu une balle dans le dos.

Plusieurs témoins affirment avoir vu un groupe de 6 hommes en uniforme militaire armés de mitrailleuses et de lance-roquettes se diriger vers cette école.

Les blessés ont été évacués à l’hôpital militaire de Kamenge. Une ambulance de la protection civile a fait plusieurs navettes de même que des pick-up de la police, de l’armée et de la brigade anti-émeute.
Cette embuscade a été tendue juste au niveau du dos-d’âne situé en face du Lycée du Saint-Esprit, deux grenades à fusil de type ’’slim’’ ont été abandonnées sur le trottoir par les assaillants.

Après les premières détonations, le chauffeur du véhicule transportant ce général a eu le réflexe d’entrer dans les enceintes du Lycée du Saint-Esprit mais ces hommes lourdement armés ont poursuivi ce véhicule sous un feu nourri. Ce véhicule a été criblé de balles. Il n’y avait à l’entrée de cet établissement que des douilles de mitrailleuse.

L’entrée de cette école était noire de monde : des policiers, des militaires et des cadres de la première vice-présidence. Il y avait également des dignitaires dont le maire de la ville, la sénatrice Evelyne Butoyi, la députée Persille Mwidogo et son mari Gaston Hakiza, l’ancien recteur de l’Université du Burundi, une parenté de l’épouse du Général Kararuza.

«J’ai pas de mots, c’est la consternation», a lâché le Maire de la ville de Bujumbura Freddy Mbonimpa après avoir assisté à l’évacuation de la dépouille du Général Kararuza, il occupait depuis quelques jours le poste de conseiller principal à la première vice-présidence chargé des questions de sécurité.

Le recteur du Lycée du Saint-Esprit, le Père Guillaume Ndayishimiye Bonja, appelle les autorités burundaises à tout faire pour qu’il y ait la réconciliation et une ’’paix définitive afin qu’on n’assiste plus aux événements de ce genre’’. «Il faut que ces tueries cessent !»

L’armée burundaise condamne ces attaques ciblées

«Ceux qui ont planifié et exécuté ce triple assassinat sans nom, n’ont pour autre objectif que de détruire la cohésion au sein de l’armée burundaise, résultat d’une intégration réussie depuis 2005», indique un communiqué du ministère de la Défense lu par le Colonel Gaspard Baratuza, porte-parole de l’armée burundaise.

Selon lui, le ministère de la Défense condamne avec énergie toute forme d’attaques et d’assassinats ciblés observés ces derniers jours contre les corps de défense et de sécurité ainsi que les administratifs.

Le ministre de la Défense Emmanuel Ntahomvukiye recommande à tous les militaires partout où ils se trouvent de ’’rester calmes, sereins et unis dans le combat contre ces agressions’’.

Il appelle ’’les militaires à résister contre toute forme de manipulation qui tend à détruire la FDN (Force de défense nationale) et par conséquent toute la Nation’’.

IMG-20160425-WA0071Sur son compte Twitter, le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza ’’condamne cet assassinat ignoble du Général Kararuza et ceux qui étaient avec lui dont son épouse’’.

Un autre officier l’échappe belle à Carama

L’agent du SNR, OPC II Donatien Ndabigeze a été attaqué ce dimanche 24 avril vers 20 heures du soir à son domicile à Carama par un groupe d’hommes lourdement armés. Différentes sources contactées affirment que sa maison a été prise d’assaut par ces hommes.

De fortes détonations et des tirs à l’arme automatique ont été entendus, des traçantes ont été vues jusque dans les zones avoisinantes. Selon ces mêmes sources, cet officier a résisté en vain à cette attaque avec l’appui de ses agents de sécurité.

Des grenades ont été lancées dans la propriété blessant grièvement cet agent du SNR à la jambe, il risque une amputation. Son épouse ainsi qu’un visiteur ont trouvé la mort dans cette attaque. La police le confirme.

Cette femme s’était cachée et enfermée dans une chambre mais ces hommes armés l’ont poursuivie et attaquée à la grenade dans son dernier retranchement, à travers une fenêtre.

Forum des lecteurs d'Iwacu

9 réactions
  1. Louis

    Tout cela pour le garcon de Mwumba qui piegeur de taupe.
    C,est vraiment ridicule. Prop c,est trop.

  2. Yves

    Refuser la somalisation du Burundi passera, inévitablement, par le départ de celui par qui tout a commencé. Toute autre option est vaine et inutile.

  3. MPONGO

    “…Nous exigeons des forces de sécurité qu’elles retrouvent d’ici une semaine les asssassins du général afin que ces derniers soient traduits en justice”, a poursuivi le président burundais”. Avec tous mes respects le ridicule ne tue pas. Donner des délais tout en sachant qu’ils ne seront pas tenus et pire qu’on ne saura jamais ! Au fait, qu’en est-il du dossier du Général Adolphe ? Gatumba,… Les délais n’avaient-ils pas été donnés ?
    Twahebwe nabodukijije.

  4. Mkay

    “Le ministre de la Défense Emmanuel Ntahomvukiye recommande à tous les militaires partout où ils se trouvent de ’’rester calmes, sereins et unis dans le combat contre ces agressions’’. En d’autres mots, le Ministre de la Défense recommande aux militaires de rester calmes, sereins et unis pendant qu’on les tue!! étonnant non?

  5. Ntahitangiye

    Quel est le but de ceux qui tuent ?
    D’après le Ministère de la défense, c’est diviser l’armée.
    Et après la division de l’armée ?
    C’est la guerre .
    Et celle qui a duré 10 ans n’a -t-elle pas donné des leçons aux militaires ?
    Et celle qu’on veut déclencher maintenant sera entre qui et qui et durera combien d’années ?
    Le résultat de cette guerre pourra-t-elle rendre les Hutu ou les Tutsi heureux au Burundi ?
    Jamais ni l’un ni l’autre.
    Elle aboutira à la “somalisation” du Burundi.
    Nous sommes devant un choix:
    1) Refuser la somalisation du Burundi pour notre bien
    2) L’accepter pour notre malheur.

  6. Uwimana J

    Etonnant que cette fois-ci des photos aient été prises contrairement à une autre attaque un certain mois d’Août..il y a “général” et général.
    tout se saura un jour.
    Condoléances à la famille,que Dieu vous fortifie et vous fasse traverser cette période combien dure

  7. Kiradodoye

    Un groupe de 6 personnes en uniforme disposant de mitrailleuses et lance roquettes, á vous de chercher les coupables? Qui disposent de ces armes dans la ville de bujumbura?

  8. Kanonko

    Paix a leurs ames!
    Mes condoleances aux familles eprouvees (ou ce qui en reste), aux ex-fab, aux vrais amis (Gaston Sindano en fait-il parti?) du General, sa femme et son agent de securite.
    Question, ce general avait d’habitude un pick up de securite devant lui, ou etait-il aujourd’hui, n’ont-ils pas vu le danger? Je suis sur qu’ils sont tous deja en prison (killing two birds with one stone…) pour ne pas temoigner. Y-t-il des lecons a apprendre de la part des deux Gastons, Freddy et autres???? Qui est la prochaine victime?

  9. Vyinkona

    Il est choquant que les commanditaires de cet assasinat, dont le premier d’entre eux, soient les premiers a presenter les condoleances, tout cela pour brouiller les pistes.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Confession

Abbas Mbazumutima Commentaires fermés sur Confession

La énième mise en garde adressée à Iwacu par le Conseil National de la Communication pour non-respect du principe de l’équilibre de l’information est tombée comme un couperet. Je suis resté sans voix. L’équilibre de l’info, c’est notre ADN, fondamental, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 405 users online