Samedi 02 mars 2024

Sports

Football : le Burundi perd un de ses grands joueurs

25/04/2019 Commentaires fermés sur Football : le Burundi perd un de ses grands joueurs
Football : le Burundi perd un de ses grands joueurs
Papy Faty 1er à gauche, incliné et s'appuyant sur les génoux du temps où il évoulait dans Inter Star

Papy Faty, milieu de terrain de l’équipe nationale Intamba mu Rugamba et ancien pensionnaire du club Maniema Fantastique, a rendu son âme en plein match, ce jeudi 25 avril, en Eswatini, ancien Swaziland. Selon des sources proches du défunt, une insuffisance cardiaque serait à l’origine de cette disparition inopinée de l’international burundais.

Passé par toutes les divisions inférieures de la Fédération de Football du Burundi(FFB), le  polyvalent milieu du terrain n’a pas mis du temps pour éclore au plus haut niveau. En 2007, avec Yamin Selemani, il fait partie des joueurs d’Inter Star qui remportent la coupe de la Cecafa avec l’équipe nationale.

Après, Papy Faty est repéré par les recruteurs étrangers. Tour à tour, il évoluera sous les couleurs de l’APR du Rwanda, de Bidvest en Afrique du Sud avant de joindre  Trabnzspor en Turquie.

Tous les amateurs du ballon rond disent en chœur que Papy Faty était un joueur aimable, travailleur. Il meurt alors qu’il était en train  de disputer un match. Actuellement, il évoluait au club Malanti chiefs en Swathini.

Papy Faty fait partie de l’effectif qui a fait qualifier le Burundi pour la prochaine CAN qui débute en juin  en Égypte.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 340 users online