Environnement

Burundi, pas de criquets pèlerins à Kabezi

11/02/2020 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Burundi, pas de criquets pèlerins à Kabezi
Burundi, pas de criquets pèlerins à Kabezi

A l’issue d’un point de presse de ce lundi 10 février, le ministère en charge de l’agriculture a tenu à démentir les informations faisant état de la présence des criquets pèlerins à Kabezi en province Bujumbura.

Ce démenti formel intervient après une vidéo virale sur réseaux sociaux montrant des criquets supposés ravager des cultures dans les champs en zone Gakungwe de la commune Kabezi dans la province de Bujumbura.

Dans cette vidéo d’une minute deux secondes, l’on peut voir des criquets sur les feuilles de plantes et quelques personnes inquiètes. Un individu se faisant passer pour un journaliste rapporte l’invasion des criquets pèlerins dans cette localité.

Après une opération de vérification sur terrain, Jean-Claude Mbarushimana, directeur général de l’Agriculture nie en bloc toutes ces informations. « Vus les informations fournies par l’équipe des techniciens du ministère de l’Environnement, les criquets trouvés à Kabezi sont habituels dans la plaine de l’Imbo et n’ont aucun lien avec les criquets pèlerins qui ravagent les cultures actuellement au Kenya, Soudan du sud et Ethiopie, etc.»

Il a expliqué également que les criquets trouvés sur place sont d’une espèce présentant une couleur jaune mélangée de vert, rouge et noir.
Les populations sont invitées à procéder à leur ramassage afin de les brûler. « Il est interdit à la population manger de cette espèce de criquets puants», a-t-il mis en garde. Au contraire, le ramassage pour consommation est préconisé par le ministère en tant qu’un des moyens de faire face à ces criquets pèlerins.

M. Mbarushimana tranquillise les agriculteurs et les invite à ne pas se fier à ces messages qui n’ont autre but que de semer la peur et créer le désordre dans le pays. Il promet d’encadrer les producteurs et leur fournir des informations nécessaires pour accroître la production.

Il demande à tous les médias de diffuser des informations fouillées provenant des sources fiables qui renferment des explications des experts reconnus officiellement. Pour ceux qui recherchent des informations, le ministère, dit-il, reste toujours à leur disposition.

D’épais nuages de criquets affamés se sont répandus depuis l’Ethiopie et la Somalie jusqu’au Kenya. Ce dimanche, des essaims de criquets pèlerins qui ont traversé la Corne de l’Afrique sont arrivés en Ouganda, a annoncé un ministre ougandais au moment où le Premier ministre tenait une réunion d’urgence sur les moyens de lutter contre ce fléau.

La Tanzanie se prépare déjà à faire face à cette invasion de criquets pèlerins. C’est au moment où ses voisins comme le Kenya et l’Ouganda sont déjà aux prises avec ce fléau. La Tanzanie annonce avoir acquis 7 mille litres de produits chimiques afin de répondre à une éventuelle menace.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 268 users online