Vendredi 19 août 2022

Culture

Festicab : de jeunes cinéastes certifiés en écriture de séries télé

02/10/2015 1
Formateurs et bénéficiaires, lors de la clôture de l’atelier
Formateurs et bénéficiaires, lors de la clôture de l’atelier

15 jeunes ont suivi, du 16 au 29 septembre, une formation sur l’écriture d’une série télé. Ils se sont vus certifiés ce 29 septembre lors de la clôture de cet atelier par le président du Festicab, Léonce Ngabo, initiateur de Créer la formation.

« Ces deux semaines de formation ont été pour nous une occasion de perfectionner notre façon de rédiger les scénarios », confie Monia Inakanyambo, l’une des bénéficiaires de cette formation.

Ces derniers affirment qu’ils ont d’ores et déjà compris que la série télévisée n’a rien à voir avec les scenarios qu’ils écrivaient avant. « Des scénarios pas très correctes. Nous ne savions guère exprimer clairement nos idées. »
Ces jeunes vont pouvoir réaliser une série avec les trois sujets qui ont été choisis. « Ce qui promet d’être pour nous une occasion d’approfondir davantage ce que nous venons d’acquérir comme connaissances. »

« Professionnaliser les jeunes burundais en l’écriture et la production de séries est le soucis du Festicab », clarifie Léonce Ngabo.
Signalons que cet atelier de formation a été financé par WBI (Wallonie Bruxelles International), une coopération belge.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Abi

    Tres bonne initiative. Penser aux jeunes et augmenter leurs connaissances et capacites est indubitablement une contribution au developpement et l’avenir du pays. Allez de l’avant.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Entre espoir et résilience

En attendant la manne pétrolière promise aux Burundais par le Sieur Methussela Nikobamye, alias Pasteur Habimana, un ancien rebelle reconverti en importateur de produits pétroliers avec sa compagnie « Gasen Petroleum Group Africa Limited Burundi SA », – comme lui, prononcez « ça » (…)

Online Users

Total 1 099 users online