Vendredi 23 février 2024

Culture

Le théâtre burundais sur les scènes de Kampala

28/11/2019 Commentaires fermés sur Le théâtre burundais sur les scènes de Kampala
Le théâtre burundais sur les scènes de Kampala
Les acteurs de la pièce ‘’Children of amazi’’, font la répétition

Le théâtre burundais est représenté, depuis ce 26 novembre, dans la 6ème édition du festival international du théâtre ougandais.

«Nous sommes une équipe de sept artistes en provenance du Burundi», précise Arthur Banshayeko, chef de la délégation burundaise. Il indique que ces artistes vont se produire sur les scènes de Kampala à travers la pièce ‘’Children of amazi’’ ou ‘’Les enfants de l’eau’’.

M. Banshayeko, appelé aussi Arthur Ban, fait savoir que la pièce est une œuvre issue d’une collaboration de différents artistes du Burundi, Rwanda, Kenya et de la République Démocratique du Congo. Et la pièce a été créée dans le cadre du projet ‘’Petit peuple’’ initié par le Centre d’arts Ishyo de Kigali.

«Les acteurs de la région des Grands Lacs sont partis d’un prologue pour exploiter la colère», explique l’acteur burundais. Selon ces acteurs, la chose qui susciterait la colère des peuples de la région des Grands Lacs serait la disparition de l’eau.

Les incompréhensions entre les pays ont été soulevées comme défis majeurs auxquels les acteurs ont fait face dans leurs préparatifs. Arthur Ban révèle aussi que tous ces acteurs visent l’amélioration du théâtre des régions des Grands Lacs.

La pièce ‘’Children of amazi’’ ou ‘’Enfants de l’eau’’ sera jouée en deux parties. L’une est prévue ce 27 novembre même au Musée national de Kampala et l’autre partie sera présentée vendredi 29 novembre au même endroit. ‘’Children of amazi’’ ou ‘’Enfants de l’eau’’ sera jouée en cinq langues : Anglais, Français, Kirundi, Kinyarwanda et Kiswahili.

Arthur Banshayeko annonce qu’il y a aussi une équipe d’acteurs burundais qui participent dans la tournée du théâtre Varia à Bruxelles.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Démocratiser le débat sur le marché public

Brouille entre le gouvernement du Burundi et la société Sogea Satom autour des travaux de réhabilitation de la route nationale 3, tronçon Rumonge-Gitaza. Le ministre en charge des infrastructures a pris la décision de suspendre le paiement des frais additionnels (…)

Online Users

Total 1 439 users online