Mardi 27 septembre 2022

Société

Exposition universelle de Dubaï : les tambourinaires de Gishora mis de côté

09/11/2021 2
Exposition universelle de Dubaï : les tambourinaires de Gishora mis de côté
Les gardiens du sanctuaire des tambours sacrés de Gishora

Désabusés, contournés, roulés, les gardiens du sanctuaire des tambours sacrés de Gishora à Gitega n’ont pas pu prendre l’avion pour accompagner le chef de l’Etat à l’Exposition universelle de Dubaï aux Emirats Arabes Unis.

C’est plutôt l’équipe des tambourinaires de l’Office du Tourisme qui s’est envolé pour cet événement au grand dam de ces tambourinaires de l’intérieur du pays.

C’est la déception pour ces derniers, surtout qu’il ne s’agit pas de la première fois où ces tambourinaires se voient signifié à la dernière minute que c’est plutôt une autre équipe qui va représenter le Burundi.

Ces gardiens du sanctuaire des tambours sacrés de Gishora affirment avoir dépensé plus de 4 millions de francs burundais pour la recherche des documents de voyage, une somme que le ministère chargé de la Culture a promis de rembourser.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Stan Siyomana

    1. Vous écrivez: »..affirment avoir dépensé plus de 4 millions de francs burundais pour la recherche des documents de voyage… »
    2. Mon commentaire
    Moi je ne comprends pas de quels documents de voyage il s’agit au juste.
    Comme ce n’est pas la première fois que ces tambourinaires allaient représenter le Burundi à l’extérieur du pays, je m’imagine qu’ils avaient déjà des passeports valides (du moins pour la plupart d’entre eux).
    Je ne m’imagine pas que ces tambourinaires sont arrivés au point d’aller demander les visas d’entrée aux Emirats Arabes Unis et je m’imagine qu’il doit y avoir quelque responsable du ministère de la culture qui va présenter tous les passeports du groupe à une ambassade étrangère.

  2. ndirabika

    Alors qu’ils sont doublement du sanctuaire ? Gishora dans giheta cela s’entend

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 208 users online