Jeudi 01 décembre 2022

Archives

Deux jeunes gens arrêtés à Mutakura

17/06/2015 1

Selon des témoins de cette ’’opération éclair’’ menée par la police, ces jeunes étaient assis devant une maison à la 8ème avenue en train d’échanger quand un pick up de la police s’est arrêté à leur hauteur.

Plusieurs policiers les ont vite encerclés, ils n’ont même pas eu le temps de réagir ou de tenter quoi que ce soit pour s’échapper. Ils les ont vite embarqués et le véhicule a démarré en trombe laissant les curieux accourus sur les lieux bouche bée, frappés de stupeur et d’étonnement.

Selon ces témoins, il n’y avait pas de manifestation. Le premier jeune n’avait pas plus de 15 ans, l’autre n’aurait pas encore soufflé ses 18 bougies. Après cette arrestation, les habitants de ce quartier et surtout les jeunes affirment avoir peur. Ils sont désormais très attentifs sur tout véhicule qui passe dans les parages, au moindre vrombissement, l’alerte est donnée.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Jean-Pierre

    Cette histoire me rappelle une autre. Feu Kagajo avait dit aux Tutsi de l’université du Burundi qui chassaient en 94 leurs frères Hutu en ces termes: Vous les poussez dehors, quand ils reviendront, ils vous feront transpirer. Chers lecteurs d’Iwacu, l’expérience que je vais vous raconter, je vous demanderais de ne pas le reproduire pour votre sécurité. Donc, si vous enfermez un chat et que vous le frapper, il va essayer de s’échapper. Mais s’il ne trouve pas d’issu, il va se traqnsformer en léopard et la suite est connu. Vous êtes un homme mort. Cette jeunesse aujourd’hui est comme un chat enfermé et qui tente de s’échapper. Demain, elle va se transformer en léopards et les gens qui gouvernent ne diront pas qu’ils ne savaient pas.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 1 948 users online