Jeudi 25 avril 2024

Économie

Désormais, une facture sera exigée pour chaque vente

28/02/2018 4

«Chaque personne qui délivre une marchandise doit facturer ce service», a déclaré Jean Berchmans Niyonzima, commissaire des taxes internes et des recettes non fiscales à l’Office burundais des recettes(OBR). C’était ce mardi 27 février, lors d’un point de presse sur la standardisation de la facturation.

Jean Berchmans Niyonzima : « C’est une facilité pour eux de pouvoir justifier la transaction de leurs affaires. »

Ce système, mis en place l’année passée, doit être utilisé par tous les contribuables. « Il n’y’a pas d’exception, même les petits boutiquiers doivent s’adapter à ce système».
Ce haut responsable de l’OBR assure que la facturation contribuera à la connaissance du chiffre d’affaires exact de chaque commerçant. «C’est une facilité pour eux de pouvoir justifier la transaction de leurs affaires».

M. Niyonzima soutient qu’il est difficile de tenir une bonne comptabilité sans l’enregistrement des opérations faites au jour le jour. «Les taxes qui rentrent au trésor public sont déclarées à partir de la tenue de la comptabilité».

Et d’ajouter qu’une amende de 20% de la valeur des biens livrés sera infligée à tout commerçant qui n’adoptera pas ce modèle de facture. Ce n’est pas tout, poursuit-il, il sera passible d’une amende de 100% de la pénalité du montant de la TVA non facturé. «Cette pénalité concerne exclusivement les personnes qui ont un chiffre d’affaires ≥ à 100 millions par an.»

Pour assurer un bon suivi de la facturation des ventes, il signale que l’OBR est en train d’opérer le contrôle sur terrain. Objectif : mettre fin à la sous-estimation du chiffre d’affaires par certains contribuables, générant ainsi un manque à gagner au trésor public.

OBR

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. KABADUGARITSE

    … Ngo no kuri Cotebu ntibagiye kwa Siyoni! Kinama, Kobero et Mishiha!!!

  2. KABADUGARITSE

    Nta na hamwe kw’isi umucuruza uwariwe wese ategerezwa gutanga fagitire y’igicuruzwa agurishije. Même de grands magasins n’y sont pas tenus car les pouvoirs publics ont toujours su comment taxer les différents commerces. Et puis, cette autorité semble ignorer que la grande majorité de nos commerçants et hommes d’affaires sont des analphabètes.-

  3. kabingo dora

    Et si le client ne veut pas de facture ? Que va t il se passer ?

  4. Congo

    Il faudra une facture pour: le sel , l huile, les haricots, la bière, intore, ifuet que sais-je chaque jour puisque les gens n ont pas de stocks. Mwataye umutwe . Il est impératif de renouer les relations avec les donateurs . Le jeu des taxes risque d être insoutenable même pour les dd.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 4 608 users online