Mardi 27 septembre 2022

Société

Démolition des ’’constructions anarchiques’’, après Buyenzi, Bwiza broie du noir

28/01/2021 Commentaires fermés sur Démolition des ’’constructions anarchiques’’, après Buyenzi, Bwiza broie du noir
Démolition des ’’constructions anarchiques’’, après Buyenzi,  Bwiza broie du noir
Un kiosque se trouvant au 10ème avenue en train d’être démoli

Plus d’une dizaine de kiosques construits sans respect des normes ont été démolis à Bwiza dans la commune Mukaza en mairie de Bujumbura ce mercredi 27 janvier. Objectif : aménager et assainir les quartiers de la commune Mukaza mais leurs propriétaires sont désemparés.

Il est 8 heures et demie sur la 9 émè avenue du quartier Bwiza, tout semble normal, mais ce calme apparent sera de courte durée. La décision de l’administration locale est irrévocable : des kiosques en bois vont être démolis.

L’annonce a été faite mais personne ne semble s’y intéresser. Probablement que certains habitants de cette zone cosmopolite pensent que c’est du bluff. Les propriétaires de ce genre de kiosques visés par les autorités ne sont pas inquiétés outre mesure malgré ce qui s’est passé la veille chez leurs voisins de Buyenzi.

La 10ème avenue a été le théâtre des premières démolitions. Plus d’une dizaine de kiosques et de ponceaux en bois ont été détruits. Il est 10 heures et quelques minutes quand l’administrateur de la commune Mukaza est arrivé sur les lieux.

Ce dernier s’est mis à crier sur une certaine Safi, propriétaire d’un petit restaurant, avec en devanture, sa boutique, pour y il y a un ponceau en bois : «Est-ce que tu vas le faire toi-même ou tu veux que je le fasse à ta place ? ». Cette dernière s’est directement empressée à demander juste le temps pour chercher des gens pour l’aider.

« Dans ma prière matinale, j’ai imploré Dieu pour qu’il nous épargne de ce malheur», a fait savoir une propriétaire de boutiques démolies, « C’est grâce à ces boutiques que nous arrivons à payer nos factures d’électricité et d’eau, qui va nous venir en aide alors ? », a-t-elle demandé. Un autre dit qu’il l’a su la veille : « Ils ne nous ont pas donné du temps, nous l’avons su qu’hier soir », a-t-il fait savoir.

« Des boutiques, oui mais pas sur les caniveaux ou sur la voie publique ! »

Selon Rénovat Sindayihebura, administrateur de la commune urbaine de Mukaza, ces kiosques ne respectent pas les normes de l’urbanisme et gênent la circulation : « Ces boutiques et ces ponceaux sont à l’origine du des déchets qui s’accumulent dans les caniveaux et gênent la circulation », a-t-il expliqué.

Il a aussi fait savoir que les concernés ont été avertis une semaine avant : « Nous avons adressé une correspondance de mise en demeure à toutes les propriétaires de ces petites boutiques pour leur donner une semaine afin qu’ils puissent les enlever eux-mêmes ».

Il a invité toute personne qui exerce le commerce dans ces petites boutiques construites sans respect des normes de l’urbanisme de se présenter à la mairie pour solliciter d’autres places et a fait savoir que ces activités de démolitions vont continuer jusqu’à vendredi.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 132 users online