Mercredi 22 septembre 2021

Santé

Covid-19/EAC : le vaccin bientôt obligatoire pour circuler dans cet espace ?

27/08/2021 6
Covid-19/EAC : le vaccin bientôt obligatoire pour circuler dans cet espace ?
Le Premier ministre du Burundi, Alain-Guillaume Bunyoni au 4ème salon industriel

Selon le secrétaire général adjoint de l’EAC et chargé des affaires sociales et du secteur productif, Christophe Bazivamwo, le vaccin contre la Covid-19 sera bientôt obligatoire dans la zone de la Communauté est-africaine (EAC). Cette annonce faite ce jeudi 26 août soulève déjà des polémiques.

Ce message livré au cours de l’ouverture de la 4ème édition du salon industriel du Burundi, est loin de faire l’unanimité. Les différents industriels interrogés à propos de cette annonce du secrétaire général adjoint de l’EAC vont droit au but. « Se faire vacciner dépend de l’individu. Il y en a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre le vaccin de la covid-19 », estime un participant à ce salon qui a voulu garder l’anonymat. Mais Selon lui, se faire vacciner n’est pas un problème.
« Je me ferai vacciner si les autorités de mon pays acceptent le vaccin contre la covid-19. Dans le cas contraire, je ne le ferai pas », confie un des participants dans ce salon industriel.

Selon lui, le vaccin ne devrait pas être obligatoire. Mais il va plus loin en soulignant que même les grandes puissances n’ont pas encore réussi à imposer le vaccin à leurs populations.
Olivier Suguru, représentant de l’association des industriels du Burundi (AIB) fait savoir que se faire vacciner devrait être un choix personnel, mais non une obligation.

Le Premier ministre burundais, Alain-Guillaume Bunyoni demande à la Communauté Est Africaine de ne pas rendre obligatoire le vaccin. Il appelle cette communauté à laisser la libre circulation des habitants des Etats membres, pourvu qu’ils soient testés négatifs à le covid-19 quand ils franchissent les frontières de ces pays.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Gacece

    Vacciné ou pas vacciné, asymptomatique ou agonisant, on peut transporter et transmettre le virus. Chaque pays a le droit d’exiger que tout étranger qui entre et circule sur son territoire soit vacciné, comme pour les autres maladies telles que la fièvre jaune, le tétanos ou la rougeole.

    Cela étant dit, il y a d’autre procédures plus flexibles. Une preuve récente d’un test négatif avant d’entrer au pays. Ensuite une quarantaine suivi d’un autre test négatif pour une pleine autorisation de circuler.

    L’ironie avec ce virus, c’est qu’on peut entrer en bonne santé dans un autre pays et y être contaminé… comme toute autre maladie d’ailleurs! D’où l’importance d’être vacciné, que ce soit obligatoire ou pas!

    Mais cela devrait être et rester un choix personnel, quitte à ne pas aller emmer-der les autres chez eux. Et je ne parle pas des étrangers seulement. Il y a aussi les voisins, les amis, les passants de l’autre côté de la rue, etc.

    Particulièrement pour le COVID-19, le vaccin ne protège que la personne qui l’a pris!…EVENTUELLEMENT!

    Si vous en avez la possibilité et l’occasion, faites-vous vacciner!

  2. Jambo

    Je suis de votre avis Stany.
    Le monde entier a été infecté par une petite partie (Wuhan).
    Refuser de se faire vacciné revient à exposer le monde entier.
    Basta.
    Un ministre d’un petit pays comme le Burundi n’a pas à faire de jugement scientique sur un vaccin homologué par l’OMS.
    Mbega nyene bize iki? Hehe?

  3. Stan Siyomana

    1. “Selon le secrétaire général adjoint de l’EAC et chargé des affaires sociales et du secteur productif, Christophe Bazivamwo, le vaccin contre la Covid-19 sera bientôt obligatoire dans la zone de la Communauté est-africaine (EAC)…”
    2. Mon commentaire
    Aujourd’hui aux Etats-Unis d’Amérique:
    “La chaîne d’informations CNN a ainsi congédié trois salariés qui avaient enfreint sa politique sanitaire en venant travailler sans être immunisés contre le COVID-19…
    Selon l’agence fédérale américaine responsable du respect des lois contre la discrimination au travail (EEOC), les employeurs ont le droit d’exiger de leurs salariés se rendant sur leur lieu de travail de se faire vacciner, avec des exceptions pour raisons médicales ou objection religieuse.

    CNN était, dans le cas où les conditions étaient bien prévues dans le contrat, en droit de licencier les employés n’ayant pas obéi aux règles, selon Eric Feldman, spécialiste du droit de la santé à l’université de Pennsylvanie.

    « Se mettre en danger en ne se faisant pas vacciner est imprudent, mais mettre les autres en danger est clairement contraire à l’éthique et dans de nombreux cas illégal », relève-t-il.
    https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/2021-08-06/etats-unis/de-plus-en-plus-d-employeurs-imposent-la-vaccination-obligatoire.php#

    • Gabriel

      J’ai l’impression qu’il y a une sorte de sophisme à la base du raisonnement de ce professeur d’Université.

      « Se mettre en danger en ne se faisant pas vacciner est imprudent, mais mettre les autres en danger est clairement contraire à l’éthique et dans de nombreux cas illégal ».
      Il part de plusieurs postulats qui sont loin de faire l’unanimité dans la communauté scientifique. Notamment :

      – que la vaccination (à ARN messager essentiellement) est une solution efficace de lutte contre le Covid ;
      – que c’est la seule solution valable de lutte contre le Covid.

      i) La vaccination est une solution controversée surtout pendant l’épidémie.
      – Les récents développements montrent que l’immunité collective par la vaccination est un mythe :
      « Alors que le mythe de l’immunité collective par le vaccin s’évapore avec les dernières études scientifiques, le ministre de la Santé persiste avec le passe sanitaire et envisage même sa prolongation »
      https://www.youtube.com/watch?v=B4PzRQ9THMU

      – Le Professeur Luc Montagnier, éminent virologue, prix Nobel de médecine, a dit récemment que « La vaccination pendant l’épidémie est une grave erreur » car elle conduit à des variants. Il explique en disant qu’au contact avec le vaccin le virus cherche à se protéger en s’adaptant, d’où les variants. Ceci est corroboré par le fait que les 3 principaux variants sont venus des pays ou on avait fait les tests de vaccin : Brésil, Afrique du Sud, Inde.

      – Un autre éminent virologue, Geert Vanden Bossche, a écrit une lettre ouverte à l’OMS en mars 2021, pour demander que l’on arrête cette vaccination (avec des « vaccins tueurs ») car elle va conduire à une catastrophe mondiale sans précèdent.
      Avec un nombre impressionnant de documents qui montrent qu’avant le Covid, cela n’était remise en question par personne.
      https://bit.ly/3sYLQkr #COVID19

      ii) La vaccination n’est pas la seule voie face au Covid
      – Au Burundi, on a donné la priorité au traitement des personnes infectées et ça marche.
      – Israël, après avoir vacciné 90% de sa population, n’a pas pu endiguer l’épidémie pour autant. Il vient de passer au traitement avec un nouveau médicament.
      https://video.i24news.tv/details/_6267463854001?clip=5ac3810d23eec6000bebaa31&lang=fr
      – Le taux de létalité est faible pour une grande partie de la population. Dans certaines tranches d’âge, le risque de mourir du Covid est inferieur a 1 pour mille.
      J’ai vu récemment une vidéo ou le CEO de Pfizer se défend de n’avoir encore été vacciné : 69 ans, bien portant, pas indique pour la vaccination !

      En partant d’une prémisse fausse, la conclusion ne peut être qu’erronée.

      • Yan

        @Gabriel
        Il me semble que votre commentaire s’adresse plus à Jambo qu’à moi car moi je suis plus dans une situation dubitative. Pas vous?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 125 users online