Vendredi 09 décembre 2022

Économie

Coupures d’électricité : les usagers désespèrent

08/07/2022 Commentaires fermés sur Coupures d’électricité : les usagers désespèrent
Coupures d’électricité : les usagers désespèrent
Jean Albert Manigomba : « Nous sommes à l’œuvre pour trouver une solution durable. »

Dans divers quartiers de la capitale économique Bujumbura, le courant électrique pose problème : des coupures intempestives se multiplient. Les consommateurs d’électricité déplorent cette situation qui met à mal leurs activités et leurs équipements. La Regideso tranquillise.

« La distribution en électricité est un problème, il s’observe des coupures à toutes les heures et cela nous amène à travailler à perte », confie un coiffeur de la zone Cibitoke interrogé.

Selon J. N., boucher de la zone Kamenge, son commerce est paralysé : « Avec la maladie des bovins et des ovins, nous vendons principalement les poissons et les boulettes. Ces dernières s’abîment facilement à la moindre coupure et leur qualité est mise en cause. »

Et d’ajouter que cela leurs causent d’énormes manque à gagner et parviennent difficilement à subvenir aux besoins de leurs familles. Il demande une distribution en électricité sans coupure sauf en cas de panne.
Toutefois, ceux qui ont des moyens utilisent des groupes électrogènes en cas de coupure d’électricité mais les prix de leurs services triplent. « La photocopie d’une page est à 100 BIF, avec un groupe électrogène pour le courant, se fait à 300BIF », raconte un étudiant.

La Regideso rassure

Jean-Albert Manigomba, directeur général de la Regideso, indique que les coupures électriques se font généralement la nuit. Selon lui, elles sont dues à un réseau électrique vétuste et des pannes: « Le réseau électrique de Bujumbura date des années 1960 et cela cause des pannes récurrentes ».

Et de préciser que les réparations le remplacement progressif de ces matériaux usés se font la nuit d’où les coupures d’électricité dans différents quartiers de la mairie de Bujumbura.

« D’ailleurs, il y a un projet financé par la Banque mondiale qui consiste à la rénovation du réseau électrique de Bujumbura. Il va nous coûter environ 75 millions de dollars », a-t-il précisé.

Le directeur général de la Regideso fait savoir que toutes ces initiatives rentrent dans l’objectif de se préparer à la réception des barrages en construction avec un réseau électrique en bon état et ainsi pallier complètement les coupures d’électricité.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Le citoyen invisible

« Au Burundi, le temps de bâtir une nation définitivement réconciliée est arrivé », a annoncé Albert Shingiro, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, lors du briefing au corps diplomatique accrédité à Bujumbura, mardi 6 décembre. « (…)

Online Users

Total 1 100 users online