EN

Elections 2020

Ceni : «C’est paradoxal qu’un seul groupe d’observateurs tirent des conclusions marginales»

29/05/2020 Abbas Mbazumutima Commentaires fermés sur Ceni : «C’est paradoxal qu’un seul groupe d’observateurs tirent des conclusions marginales»
Ceni : «C’est paradoxal qu’un seul groupe d’observateurs tirent des conclusions marginales»
A Ciri, commune Kiremba de la province Ngozi, des électeurs sur les files d'attente

Au cours de sa conférence de presse tenue ce jeudi 28 mai pour remercier tous les intervenants dans le processus électoral, le président de la Ceni a épinglé, indexé à demi-mot les observateurs de la Conférence des Evêques catholiques du Burundi (Cecab). Il a mis en cause leur compétence.

« Ce n’est pas compréhensible que sur 39 organisations d’observateurs, une seule relève des choses que les 38 autres organisations ne constatent pas », s’est indigné Pierre-Claver Kazihise. Mais il a avoué que chaque observateur a sa façon de faire « bien qu’il y ait des standards d’observation électorale ».

Le président de la Ceni a fait savoir que l’organisation qui envoie sur terrain des observateurs doit pouvoir analyser si ces derniers ont bien suivi des règles d’observation.
Selon lui, ces observateurs ont pourtant été formés. «Nous avons tenu plusieurs réunions avec les observateurs destinées à les former sur leur mission pour qu’ils soient efficaces. Mais ce n’est pas une tâche facile, quand vous envoyez sur terrain des gens sans expérience, il est fort possible qu’ils produisent un rapport erroné ».

D’après le président de la Ceni, il faut que l’organisation qui ont envoyé ces observateurs aux conclusions différentes de celles des autres, leur demande des comptes.

Pierre-Claver Kazihise a annoncé qu’il envisage tenir une réunion quand tous les observateurs auront rendu leurs rapports. «C’est pour discuter avec les uns et les autres pour voir si effectivement ils ont pu réaliser le travail auquel ils étaient préparés à faire».

Le président de la Ceni entend convier toutes les organisations à cette réunion. «Même l’organisation dont les conclusions sont assez marginales sera invitée ».

«Il y a eu publication d’un draft »

Au cours de sa conférence de presse, le président de la Ceni s’est également exprimé sur les diapositifs montrant les résultats provisoires des élections postés sur site de la Ceni mais retirés par après sans explications.

«Ces chiffres ne devraient pas être publiés parce qu’ils n’étaient pas bien contrôlés », a expliqué le président de la Ceni. Il a affirmé qu’il n’y avait pas l’aval du bureau de la Ceni. Selon lui, c’est normal que « les chiffres qui ne sont pas officiellement publiés doivent être retirés du site ».

Certains diapositifs avaient même créé un buzz pour leurs incohérences dans les chiffres, alimentant des doutes sur ces résultants provisoires proclamés par la Ceni et confortant certains observateurs et partis politiques qui ont crié à la fraude.

« Nous avons ordonné que ces diapositifs soient retirés sur notre site mais je ne sais pas si vous avez bien observé, est-ce que ces diapositifs portaient le sceau de la Ceni ? », s’est interrogé Pierre-Claver Kazihise.

Pourtant ces diapositifs ne différaient en rien aux diaporamas projetés ce lundi au Club du lac Tanganyika lors de l’annonce ce lundi des résultats provisoires du triple scrutin du 20 mai. Selon lui, il faut bien tirer attention sur ce qui passe sur internet.

« Il y a ceux qui se sont précipités à poster des documents. Tous nos documents officiels doivent impérativement être cachetés ». Il a fait une promesse : « Prochainement nous allons mettre les chiffres que le bureau a contrôlé et vous allez voir que ces chiffres seront probablement plus justes. Mais il faut toujours vérifier s’ils portent le sceau de la Ceni. Il y a eu tout simplement publication d’un draft qui n’avait pas lieu d’être publié», a-t-il justifié.

A la question des listes bloquées avec des candidats retirés et remplacés par d’autres de la même liste, le président de la Ceni s’est refusé à tout commentaire. « On n’aura pas de réponse à notre niveau, c’est plutôt au niveau de la Cour constitutionnelle qu’il faudra voir. Si on s’est trompé ou si on n’a pas bien traité les dossiers, au niveau de cette instance, on pourra pouvoir redresser la situation », a indiqué Pierre-Claver Kazihise.

Au moment où les recours faits au niveau des Cepi n’ont pas été reçus parce que certains bureaux étaient tout simplement fermés, le président de la Ceni minimise et tranquillise : « En principe si quelqu’un fait un recours au niveau de la Cepi, il faut le recevoir, mais si ce recours n’est pas reçu, il y a un recours qui est possible au niveau de la Ceni», a-t-il rassuré.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un recensement polémique

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un recensement polémique

Il est sous les feux de critiques, accusé de tout et de son contraire. Le recensement des fonctionnaires en cours est attaqué sur le fond et la forme. Ces derniers estiment que les questions sont trop nombreuses et manquent d’objectivité. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 394 users online