Dimanche 16 mai 2021

Archives

Campagne contre la vie chère, le préavis de grève lancé. Le CNDD-FDD est contre

05/05/2013 Commentaires fermés sur Campagne contre la vie chère, le préavis de grève lancé. Le CNDD-FDD est contre

Le communiqué de presse signé ce mercredi 14 mars 2012 par Onésime Nduwimana, porte-parole du CNDD-FDD, est sans équivoque : ce parti au pouvoir demande aux confédérations syndicales et aux organisations de la société civile engagées dans la campagne contre la vie chère de ne pas emprunter des « voies dangereuses. »

Au moment où ces confédérations syndicales et organisations de la société civile (COSYBU, CSB, FORSC, CPAJ, OAG, OLUCOME, ABUCO, PACEM, Forum Interuniversitaire, FOCODE, IJCI, CCI/LCBU, ACAT-Burundi) lancent ce jeudi 15 mars, comme annoncé, un préavis et un appel à la grève générale, le parti au pouvoir souligne que « le désordre et la paresse entrainent l’insécurité et la famine. »

<doc3275|right>Selon ce communiqué du parti présidentiel, il ne faudrait pas que ces confédérations, collectifs et organisations de la société civile fassent ce qu’il appelle « une mauvaise politique qui pourrait conduire le pays dans le gouffre. »

« Manifester et faire la grève ne va pas diminuer les prix, il faut plutôt redoubler d’effort au travail », indique le communiqué. Ces confédérations, collectifs et organisations de la société civile invitent le gouvernement à suspendre la dernière mesure d’augmenter les prix de l’eau et de l’électricité.

Ce n’est pas tout. Ces associations et syndicats engagés dans la Campagne de lutte contre la vie chère demandent aussi au gouvernement de retourner le projet de loi relatif à l’IPR des dignitaires à l’Assemblée nationale et de mettre en place un « cadre de dialogue chargé des questions de la vie chère au Burundi. »

Ces confédérations syndicales et organisations de la société civile annoncent avoir déjà envoyé les lettres relatives à ce préavis et cet appel à la grève générale aux plus hautes autorités du pays. Elles affirment rester ouvertes à tout dialogue pour dénouer cette crise.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La fête et la Covid-19

Au Burundi, le 1er mai, la journée internationale du travail a été célébrée avec faste pour honorer « ceux qui de la nature brute ont taillé et ouvragé toute la splendeur que nous contemplons », pour reprendre les mots de (…)

Online Users

Total 1 444 users online