Archives

Buterere : deux cadavres découverts

06/08/2015 La Rédaction 5
Personne n’a pu identifier ces deux cadavres
Personne n’a pu identifier ces deux cadavres

Ce sont des passants qui ont vu tôt ce jeudi matin ces deux corps dans un caniveau. C’est à l’endroit communément appelé ’’Kubumwe’’. Ces hommes, la cinquantaine, étaient ligotés, ils portaient des traces de tortures.

«Probablement qu’ils ont été tués ailleurs et jetés dans notre quartier, c’est devenu une habitude, il y a quelques jours un autre corps d’une femme a été découvert au même endroit », déplore Pauline Ruratotoye, administrateur de la commune urbaine de Buterere.

Personne n’a pu identifier ces deux cadavres dans un premier temps, mais au fur et à mesure que le nombre de curieux augmentait, quelques habitants de ce quartier ont reconnu l’une de ces personnes : « C’est Yvan, je le connais, il habite à la 17ème avenue à Mutakura, il a des parentés à Bukirasazi dans le quartier Kinama », a lancé une femme avant de fondre en larmes.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Reka turabebe ko abo bagabo batsinzwe mu matora bazoguma bica abantu hama bagaca binjizwa muri Leta. Mpimba niyitegure kwakira abo bicanyi kuko turabazi neza

  2. Gitega

    Please stop enterrer la hache de guerre, Chauchescou a tue, Hitler a tue, Taylor, Idia Amin Dada, Paul Pote, Lenine, Havyarimana, Micombero, Mubutu mais n’ont pas de monuments dans leurs pays alors qu’ils etaient puissants! mandela, Nyerere, Washington, Sankara, Ghandhi Lumumban, Nkuruman, en ont pour leur petit passage au pouvoir, leur peuple les porte dans leurs coeurs! “

  3. dudu

    Abavuze kwari abatusti badakeney mandat ya 3 barabesh Jewe mbona iyi mandat ihitana ubwoko bwose abavyeyi bariko barahekurwa kubera ubukunzi bwinda bwabarundi

  4. Bakari

    @Nina
    ” Les personnes tuées sont Burundais”
    Ceci pour dire que les non burundais peuvent être tués? J’espère qu’il y a un lapsus quelque part!

  5. Nina

    Chers collègues Burundais, arretons les tueries, elles ne va que ramener tristeste dans nos familles. Les personnes tuées sont Burundais, please, ayons un coeur humain et cessons ces actes barbares.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Le Burundi en données

IWACU Open Data

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 300 users online