Mardi 21 septembre 2021

Santé

Burundi/Covid-19 : « Ceux qui exfiltrent les personnes mises en quarantaine, sont assimilables aux criminels »

03/04/2020 Commentaires fermés sur Burundi/Covid-19 : « Ceux qui exfiltrent les personnes mises en quarantaine, sont assimilables aux criminels »
Burundi/Covid-19 : « Ceux qui exfiltrent les personnes mises en quarantaine, sont assimilables aux criminels »
Gaston Sindimwo : « Laisser les gens mis en quarantaine partir avant les 14 jours prescrits est un crime »

Le premier vice-président de la République met en garde les agents véreux qui laisseraient des gens en quarantaine regagner leurs domiciles avant la fin de l’expiration de la durée de deux semaines prescrite qu’ils exposent toute la population au Coronavirus. Selon Gaston Sindimwo, un tel acte est un crime.

Dans une interview accordée à Iwacu, le premier vice-président de la République appelle les forces de l’ordre à être vigilantes pour le bien du peuple burundais.

M. Gaston Sindimwo demande aux Burundais qui sont à l’extérieur du pays et qui veulent rentrer pendant cette période à user de patience et d’attendre pour voir l’évolution de cette pandémie.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 22 371 users online