Samedi 28 janvier 2023

Archives

Bujumbura : 4 personnes auraient été tuées et plus de 20 autres blessées dans une série d’attaques à la grenade

15/02/2016 6
Des témoins parlent d'une dizaine de blessés à la station Interpetrol
Des témoins parlent d’une dizaine de blessés à la station Interpetrol

La première attaque a été perpétrée, ce lundi matin, vers 8h, à la station « Interpetrol » à côté de l’ex-hôtel Novotel, en plein-centre ville. Selon des témoins, il y aurait eu 10 blessés, ils ont tous été évacués vers des hôpitaux.

Cette grenade meurtrière été emballée dans un sachet noir en plastique.

D’autres témoins parlent d’un mort et de 5 blessés. La police et la Brigade anti-émeute sont arrivées sur les lieux quelques minutes après l’explosion. Des ambulances de la Croix-Rouge ont fait la navette, à plusieurs reprises, pour évacuer les blessés.

Entre-temps, une autre grenade a explosé à la Maison Fleurie, en face de l’ex-Athénée primaire. Un des fleuristes présent lors de cette attaque affirme que 4 collègues ont été blessés.

Les 2 véhicules endommagés à Ruvumera
Les 2 véhicules endommagés à Ruvumera

Une autre attaque à la grenade a été menée à Ruvumera, en face du marché de Buyenzi. «Elle a explosé juste devant l’antenne de la banque BCB. Je m’apprêtais à y entrer, quand cette grenade a explosé. Il y a eu deux blessés, une moto a été endommagée, de même que deux véhicules, dont les vitres ont été brisées», relate un témoin. Plusieurs policiers se sont dépêchés sur les lieux.

Avant que ces forces de l’ordre ne terminent leur constat, elles ont appris que deux autres grenades venaient d’exploser en face du marché appelé « Chez Siyoni ». Selon des témoins, cette attaque aurait fait 3 morts, dont un enfant. Ils parlent également de plusieurs blessés.

Signalons qu’une autre attaque à la grenade a été menée par des inconnus à Ngagara au quartier V, en face du camp municipal. Selon des sources sur place, une femme a été blessée. Des tirs ont aussi été entendus dans ce quartier, ce matin.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Salmia Irikungoma

    Charlotte Kamikazi, inyanka Burundi yambere ni wewe, uri mu batuma abarundi baba frustres et humilies, mu kuba ijwi ry’abatikiza igice c’abarundi, woba waravyaye canke uzovyara, hahiriwe ibere ritonswe.

  2. NDABIRABE

    Poseurs de mines d’antan, lanceurs de grenades aujourd’hui , des terroristes génocidaires à l’action. Des crimes impunies, et récidives.

  3. Seulement une seule personnes est morte. Pourquoi vous avez tendance a exagerer les situations? Ces terroristes risquent d’avoir des problemes car partout au monde on lutte contre le terrorisme. Cette strategie des politiciens sans assise politique est depassee. Wait and see

  4. roger crettol

    Le « non-négociable », les violences et le respect – des lois et d’autrui.

    Ces morts, ces victimes choisies à l’aveuglette nous sont intolérables, à nous qui vivons dans le confort relatif de l’état de droit. Il est criminel de sacrifier des civils pris au piège des nécessités de la vie quotidienne pour damer le pion à un gouvernement, si peu digne de respect soit-il.

    Avec une indignation justifiée, nous condamnerons les auteurs de ces attentats, quels qu’ils soient.

    Avec la même indignation, nous rappellerons que l’exemple est venu de haut, l’exemple du mépris des « autres », du mépris des lois et du mépris de la séparation des pouvoirs.

    A l’arrogance du « non-négociable » et de l’arbitraire de l’intérêt personnel a fini par répondre en toute logique l’arbitraire des violences perpétrées contre la population civile. Pourquoi, s’il vous plaît, le droit de malfaire serait-il le privilège du prince ?

    Tant que l’arrogance et le « non-négociable » resteront le principe directeur de la politique du gouvernement, les factions aux activités criminelles se croiront justifiées dans leurs actions, aussi sanglantes et condamnables soient-elles.

    La guérison d’un corps social malade ne s’opèrera pas simplement en mettant hors d’état de nuire des auteurs d’attentats qui semblent quasiment insaissables. La guérison nécessitera qu’on se tourne vers le foyer de l’infection, et qu’on trouve les moyens de la réduire.

    Les Sages de l’UA ont du travail devant eux.

  5. Charlotte Kamikazi

    Barundi tagure mube vigilant, murikanure hanyuma mwirinde kuja mu mirwi ya bantu benshi en attendant que la situation se remette. Abo ni nyanka Burundi ziri frustrés ziriko zikorera ikibi Abanyagihugu kubera kubura ibiganiro hanze. Abo nabo bariko barihekura batijijwe umuheto bazoteba bamenyekana.
    Mana yanje ELOHIM tesha wogere unavume izo nkozi zikibi ziriko zihekura igihugu cabo kw’izina rya Yezu Kristu. Amen

  6. VIATOR

    on nous massacre aveuglement et on a marre d’etre les cobayes de ces protagonistes.

    Aux auteurs de ces attaques, sachez que on peut se proteger contre vos attaques a la grenade .je ne sais quand le gouvernement decidera de metrre en pratique ses mesures mais de grace arretez de nous canarder comme des pigeons.Combattez LA POLICE ,L’ARMEE dans une guerre symetrique et epargnez nous .ne nous poussez pas a adherer a 1 de vos camps

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 2 334 users online