Lundi 06 décembre 2021

Culture

Au coin du feu avec Apôtre Jean Paul Manirakiza

13/11/2021 7
Au coin du feu avec Apôtre Jean Paul Manirakiza

Dans le Burundi traditionnel, le soir, au coin du feu, la famille réunie discutait librement. Tout le monde avait droit à la parole et chacun laissait parler son cœur. C’était l’heure des grandes et des petites histoires. Des vérités subtiles ou crues. L’occasion pour les anciens d’enseigner, l’air de rien, la sagesse ancestrale. Mais au coin du feu, les jeunes s’interrogeaient, contestaient, car tout le monde avait droit à la parole. Désormais, toutes les semaines, Iwacu renoue avec la tradition et transmettra, sans filtre, la parole longue ou lapidaire reçue au coin du feu. Cette semaine, au coin du feu, Apôtre Jean Paul Manirakiza.

Votre qualité principale ?

Le courage

Votre défaut principal ?

Je suis trop crédule.

La qualité que vous préférez chez les autres ?

L’honnêteté

Le défaut que vous ne supportez pas chez les autres ?

La trahison

La femme que vous admirez le plus ?

Mon épouse

L’homme que vous admirez le plus ?

Mon père

Votre plus beau souvenir ?

Quand j’ai reçu Jésus christ dans une boîte de nuit, Africa Night à Gitega

Votre plus triste souvenir ?

Le jour où j’ai fait un accident de moto en route vers la soumission

Quel serait votre plus grand malheur ?

Je n’en ai pas, je n’ai pas peur du lendemain, j’ai Dieu en moi, je devrais recevoir tout ce qui pourrait m’arriver d’une manière positive.

Le plus haut fait de l’histoire burundaise ?

L’indépendance du Burundi

La plus belle date de l’histoire burundaise ?

Le 23 mars 2019, date de la qualification du Burundi pour la CAN

La plus terrible ?

Le 21 octobre 1993

Le métier que vous auriez aimé exercer?

Je voulais être militaire.

Votre passe-temps préféré ?

Je passe mon temps libre à écouter de la musique et faire de la louange mais aussi le Basketball.

Votre plus grand regret ?

Le jour où je me suis chamaillé d’une façon profonde avec ma mère à cause de l’état d’ivresse dans lequel j’étais.

Votre lieu préféré au Burundi ?

Le lac Tanganyika

Le pays où vous aimeriez vivre ?

Le Burundi sans hésitation

Le voyage que vous aimeriez faire ?

Je viens de le faire, la Suisse

Votre rêve de bonheur ?

Mon plus grand bonheur serait de pouvoir aider les pauvres à devenir meilleurs, à se réaliser.

Votre plat préféré ?

Je n’en ai pas, je mange tout et rien, j’aime plutôt goûter à de nouveaux plats.

Votre chanson préférée ?

Le Cantique 354 qui parle de l’amour de Dieu

Quelle radio écoutez-vous ?

Avant j’écoutais les émissions de Guy Karema, maintenant j’écoute Buja FM pour leurs émissions de sport.

Avez-vous une devise ?

Hamwe na Kristo dutuma biba (Avec Christ, nous accomplissons ndlr)

Votre définition de la démocratie ?

Je la définis comme une organisation où chacun peut exprimer librement ses opinions, accomplir ses ambitions. Mais je ne crois pas en la démocratie parce qu’il y a toujours des limites.

Votre définition de la justice ?

La justice pour moi est celle rendue sans considération de l’appartenance sociale ou le pouvoir des uns et des autres.

Croyez-vous à la bonté humaine ?

Oui, pleinement

L’Eglise, le sport le basket, est-ce un mariage facile ?

Pour moi, le basketball fait partie de l’Eglise. Donc, ils font bon ménage.

Le ministère n’a pas récemment soutenu la représentation burundaise au Basketball Africa Ligue(BAL). La FEBABU ne risque-t-elle pas de ne pas être en mesure de financer ces sorties ?

Le ministère ne nous a peut-être pas soutenus financièrement, mais sans lui, la mission n’aurait pas été possible. Si les moyens du ministère le permettent, c’est bon pour nous. Mais dans le cas contraire, c’est à la FEBABU de faire le nécessaire. On remercie nos sponsors et nos partenaires. Il serait très prématuré pour moi de juger de l’implication du ministère.

Gladiators devrait se rendre à la zone 5. Vont-elles finalement partir ? Où est-ce que vous en êtes avec les préparatifs ?

La zone 5 est prévue du 18 au 23 novembre, les entraînements sont en cours et nous essayons de réunir les fonds nécessaires à l’instar de la somme que la FEBABU a déjà promise aux équipes championnes. Nous avons aussi déposé notre demande de soutien au ministère.

Certaines joueuses se sentent discriminées en raison des disparités dans les prix entre hommes et femmes, lors des différentes compétitions. Qu’en dites-vous ?

Pour les compétitions organisées par la fédération, nous prônons l’équité. Mais pour les tournois organisés par les sponsors, on ne peut pas leur dicter les prix à donner. On va veiller quand même à éradiquer cela.

Que comptez-vous faire pour le développement du basketball féminin ?

Des formations sont prévues. Nous sommes également en train de réorganiser les matches pour que le public assiste aux matches féminins. Auparavant, ces derniers se passaient le matin. Désormais, nous tenterons de les organiser aussi dans l’après-midi.

Vous étiez récemment en Suisse pour l’adhésion du Burundi au sein de la fédération internationale du Basketball (FIBA). Qu’est-ce que le Burundi va gagner ?

Il y a des projets très bénéfiques auxquels on va prendre part, notamment pour renforcer le leadership. On va avoir des équipements, on va pouvoir travailler en collaboration avec la FIBA Afrique. On va bientôt pouvoir abriter des compétitions. On a également à gagner en termes de visibilité au niveau international, surtout que la FIBA va mettre, pour la première fois, le maillot national burundais dans le musée international du basketball.

Où est-ce que vous en êtes avec le projet de construction du terrain de la FEBABU ?

Les fonds pour les premières phases des activités sont disponibles. Nous sommes dans les négociations avec les divers partenaires, les travaux devraient commencer avant le début de la prochaine ligue.

Chrétien milliardaire ?

La Bible le dit très bien, il est interdit de se rendre dans la maison de Dieu les mains vides. Le but était d’inciter les gens à travailler et à gagner plus. Dieu demande le dixième, plus vous gagnez beaucoup, plus vous offrez beaucoup à Dieu.

Pensez-vous à la mort ?

Je suis mort, c’est Jésus qui vit en moi.

Si vous comparaissez devant Dieu, que lui direz-vous ?

Je lui dirai merci.

Propos recueillis par Keyna Iteriteka

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. Jamahaar

    Je suis surpris de lire ce que dit l' »Apotre » a propos de ce que dit la Bible concenant la richesse.C’est franchement une distorsion de la verite sainte et sacree.Dans Mathieu 19 et suivant, Jésus dit à ses disciples: « Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. 24Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. 25Les disciples, ayant entendu cela, furent très étonnés, et dirent: Qui peut donc être sauvé?… »Tres grave de l’apprendre d’un homme de Dieu.

  2. Kabazo

    Ma question est la suivante : Est-ce que les 10% en question sont destinés aux pauvres ou vont servir à acheter les Jeep V8 et construire des maisons du Pasteur ????Ko umenga ni business??? None ko nkenye ninaza gusenga ataco nzanye bazoca bansohora ??

  3. Itonde

    Est-ce vrai que la Bible dit qu' » il ne faut pas entrer dans Eglise les mains vides »??? Sivyo nagato umukene voire umworo qui n’a rien niwe à mon avis imana yakira mungoro yayo ! Arishima uyo muntu!!

    • Bavuga

      Hamwe womenya bible akoresha na référence yayo woca utunganirwa. Muri Bible de l’Eglise catholique ntavyo ndumva naje. Ariko mu baporoti cane cane abaévangelistes, ico kintu ca dime (10%) kirakaze rwose. Leur croyance est telle que plus tu es riche, plus tu es béni de Dieu et donc tu offres plus. Les juifs avaient le même raisonnement.

      Comme tu le dis si bien, souviens-toi d’un passage de la bible où une veuve qui a donné 2 pièces au temple-tout ce qu’elle avait pour vivre- a été considérée par Jésus comme ayant donné plus par rapport aux riches qui offraient beaucoup d’argent car ils ne donnaient que sur leur superflu.

  4. Bonjour.
    Peut-etre ai-je pas compris l’objectif de « Au coin du feu ». Souvent je lis l’autodescription des persons a qui vous donnez l’occasion de s’exprimer.La plupart de ceux que j’ai connu disent a peu pres vrai,mais j’en connais un pour l’avoir cotoye plusieurs annees qui vous a endormi sur ce qu’il est.Tout ce qu’il a raconte est aux antipodes de ce qu’il est reellement.Tenez, il disait qu’il est honnete, ici mettez le contraire.Il disait ensuite que la mentalite ethnique ne l’a jamais habitee, helas quel extremiste!
    Cher iwacu si dans la limite de votre mission cela est possible, que celui a qui vous donnez parole, vous donne quelques temoins qui l’ont cotoye des son jeune age jusqu’a l’universite par exemple.A ceux qui sont nes et grandis dans /et suvecus les evenements
    tragiques que notre pays a traverse, vous croirez aux vertus qu’ils nous vendent.Sinon moi, je les lis et reste sceptique!

    • Yan

      Les affirmations pour moi sont comme les promesses: elles n’engagent (bernent) que ceux qui y croient

    • Bavuga Jean

      Non et non méfiez-vous des faux-prophètes. Voilà ce que m’inspire la lecture de ce coin de feu .Faute d’avoir pénétré le sens du nom dans la dimension spirituelle, nous nous sommes retrouvés à baptiser, à bénir et à prier « au nom puissant de Jésus-Christ », en nous référant au nom phonétique de Jésus-Christ. Et pour bien nous asseoir dans la séduction et l’imposture, le Dieu de ce siècle, Satan, dont le nom a été durablement construit en nous au fils des millénaires, des siècles et des années, veille à exaucer de telles incantations, dans lesquelles le Dieu d’Abraham ne se reconnaît pas. Pourquoi ? Eh bien, tout simplement parce qu’elles sont faites en dehors de son nom, par des individus qui n’ont rien de sa nature, de sa Conscience, de Christ donc. Toutes ce déclarations laissent transpirer la fausseté. Et l’on vient à célébrer d’une façon ,je dirais par mimétisme la mode de nouvelles églises évangéliques anglosaxonnes…. le pouvoir de l’argent……. et que le salut est garanti par le travail sois-disant honnête mais pardieu ,cessez de mentir Apôtre ou prophète ou Evangéliste on te connaît très bien de ton Karuzi natal avec tes combines avec les hommes corrompus mon oeil que vous êtes le meilleur « marketer » de toute manière tu auras la récompense……. yagenewe abakoreye Imana batiyorobeka. Ngo Nyokuru yari umugore disait la sagesse ancestrale.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Bio-express

Jean Paul Manirakiza est né en 1985 sur la colline Nkoronko, de la commune Buhiga de la province Karusi. Il a fait ses études primaires à l’école primaire Karusi 1, une partie de ses études secondaires au collège communal Buhinyuza et une autre à l’Athénée Gitega. Il a une licence en Psychologie clinique de l’Université des Grands Lacs. Par la suite, il étudiera à l’Institut Biblique Heritage où il sortira « Apôtre » et fondera l’Eglise Holy Center. Etudiant, Jean Paul Manirakiza a fait plusieurs petits boulots : employé de maison au quartier Bwiza, vendeur de bouillie, de beignets et de l’huile rouge. Amateur du Basketball depuis tout petit, sa volonté de s’engager dans le management de ce sport lui vient de l’exploitation des jeunes talents qu’il a connus dans les milieux du Basketball, il voulait changer les choses. Il a fondé l’équipe Holy Center Basketball club, il fut son président avant de se présenter pour le titre du président de la Fédération de Basketball du Burundi pour le compte de la fondation Pax Aigle noir de Basketball. Jean Paul Manirakiza est également un homme d’affaires et membre de la société civile comme coordinateur de l’association Mystère Africain de compassion.

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. Jamahaar

    Je suis surpris de lire ce que dit l' »Apotre » a propos de ce que dit la Bible concenant la richesse.C’est franchement une distorsion de la verite sainte et sacree.Dans Mathieu 19 et suivant, Jésus dit à ses disciples: « Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. 24Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. 25Les disciples, ayant entendu cela, furent très étonnés, et dirent: Qui peut donc être sauvé?… »Tres grave de l’apprendre d’un homme de Dieu.

  2. Kabazo

    Ma question est la suivante : Est-ce que les 10% en question sont destinés aux pauvres ou vont servir à acheter les Jeep V8 et construire des maisons du Pasteur ????Ko umenga ni business??? None ko nkenye ninaza gusenga ataco nzanye bazoca bansohora ??

  3. Itonde

    Est-ce vrai que la Bible dit qu' » il ne faut pas entrer dans Eglise les mains vides »??? Sivyo nagato umukene voire umworo qui n’a rien niwe à mon avis imana yakira mungoro yayo ! Arishima uyo muntu!!

    • Bavuga

      Hamwe womenya bible akoresha na référence yayo woca utunganirwa. Muri Bible de l’Eglise catholique ntavyo ndumva naje. Ariko mu baporoti cane cane abaévangelistes, ico kintu ca dime (10%) kirakaze rwose. Leur croyance est telle que plus tu es riche, plus tu es béni de Dieu et donc tu offres plus. Les juifs avaient le même raisonnement.

      Comme tu le dis si bien, souviens-toi d’un passage de la bible où une veuve qui a donné 2 pièces au temple-tout ce qu’elle avait pour vivre- a été considérée par Jésus comme ayant donné plus par rapport aux riches qui offraient beaucoup d’argent car ils ne donnaient que sur leur superflu.

  4. Bonjour.
    Peut-etre ai-je pas compris l’objectif de « Au coin du feu ». Souvent je lis l’autodescription des persons a qui vous donnez l’occasion de s’exprimer.La plupart de ceux que j’ai connu disent a peu pres vrai,mais j’en connais un pour l’avoir cotoye plusieurs annees qui vous a endormi sur ce qu’il est.Tout ce qu’il a raconte est aux antipodes de ce qu’il est reellement.Tenez, il disait qu’il est honnete, ici mettez le contraire.Il disait ensuite que la mentalite ethnique ne l’a jamais habitee, helas quel extremiste!
    Cher iwacu si dans la limite de votre mission cela est possible, que celui a qui vous donnez parole, vous donne quelques temoins qui l’ont cotoye des son jeune age jusqu’a l’universite par exemple.A ceux qui sont nes et grandis dans /et suvecus les evenements
    tragiques que notre pays a traverse, vous croirez aux vertus qu’ils nous vendent.Sinon moi, je les lis et reste sceptique!

    • Yan

      Les affirmations pour moi sont comme les promesses: elles n’engagent (bernent) que ceux qui y croient

    • Bavuga Jean

      Non et non méfiez-vous des faux-prophètes. Voilà ce que m’inspire la lecture de ce coin de feu .Faute d’avoir pénétré le sens du nom dans la dimension spirituelle, nous nous sommes retrouvés à baptiser, à bénir et à prier « au nom puissant de Jésus-Christ », en nous référant au nom phonétique de Jésus-Christ. Et pour bien nous asseoir dans la séduction et l’imposture, le Dieu de ce siècle, Satan, dont le nom a été durablement construit en nous au fils des millénaires, des siècles et des années, veille à exaucer de telles incantations, dans lesquelles le Dieu d’Abraham ne se reconnaît pas. Pourquoi ? Eh bien, tout simplement parce qu’elles sont faites en dehors de son nom, par des individus qui n’ont rien de sa nature, de sa Conscience, de Christ donc. Toutes ce déclarations laissent transpirer la fausseté. Et l’on vient à célébrer d’une façon ,je dirais par mimétisme la mode de nouvelles églises évangéliques anglosaxonnes…. le pouvoir de l’argent……. et que le salut est garanti par le travail sois-disant honnête mais pardieu ,cessez de mentir Apôtre ou prophète ou Evangéliste on te connaît très bien de ton Karuzi natal avec tes combines avec les hommes corrompus mon oeil que vous êtes le meilleur « marketer » de toute manière tu auras la récompense……. yagenewe abakoreye Imana batiyorobeka. Ngo Nyokuru yari umugore disait la sagesse ancestrale.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 4 042 users online