Société

Accès à l’emploi : les personnes handicapées haussent le ton

03/12/2019 Clarisse Shaka Commentaires fermés sur Accès à l’emploi : les personnes handicapées haussent le ton
Accès à l’emploi : les personnes handicapées haussent le ton
Les personnes handicapées représentent entre 15 et 20 % de la population burundaise.

Le non accès à l’emploi pour les personnes handicapées reste un grand défi au Burundi. L’Union des personnes handicapées du Burundi (UPHB) plaide pour la ratification de la convention 159 de l’OIT, le meilleur moyen de changer la donne.

Les personnes handicapées représentent entre 15 et 20 % de la population burundaise. Seulement 2% ont un emploi dans les entreprises, selon une enquête de l’ONG Handicap International de 2012, dans 5 provinces. C’est dans un atelier organisé jeudi 28 novembre que l’UPHB relève les différents défis auxquels font face les personnes vivant avec un handicap en matière d’emploi.

D’après le président du Conseil national de surveillance (CNS) à l’UPHB, Jean Claude Niyongabo, les personnes handicapées sont les plus touchées par le chômage et la discrimination en matière d’emploi  par rapport au reste de la population.

Citant toujours la même enquête, il indique que 60% des entreprises ont affirmé ne pas avoir de personnes handicapées parmi leur personnel. Sur un total de plus de 25 mille emplois, 391 personnes handicapées sont employées, soit  un taux de 2%.

L’inaccessibilité physique des milieux de travail est un autre problème important révélé par cette enquête. Seule une entreprise sur 317 visitées avait effectué l’aménagement des locaux pour faciliter l’accès aux différents lieux à tout le monde.

Niyongabo évoque aussi les stéréotypes et attitudes négatives dans les milieux de travail : 17% des entreprises ont affirmé que les personnes handicapées sont victimes de stigmatisation sur le lieu de travail. 95% de ces entreprises affirment ne pas avoir reçu des séances de sensibilisation sur le handicap.

L’exigence du certificat d’aptitude physique dans plusieurs appels d’offres constitue un autre défi important, pour l’UPHB.

Le directeur exécutif de l’UPHB ajoute la quasi-absence des centres socio-professionnels pour les personnes handicapées. « Il n’existe que deux centres au niveau national».

La ratification d’une convention spéciale, meilleure solution

L’objectif majeur de cet atelier est de plaider pour la ratification, par le Burundi, de la Convention 159 de l’Organisation internationale du travail (OIT) relative à la réadaptation professionnelle et l’emploi des personnes handicapées de 1983. Un instrument juridique important pour cette catégorie de personnes discriminées.

Dans son article 2, cette convention stipule que « tout membre devra, conformément aux conditions et à  la pratique nationale et en fonction de ses possibilités, formuler, mettre en œuvre et revoir périodiquement une politique nationale concernant la réadaptation professionnelle et l’emploi des personnes handicapées. » Et dans son article 4, « ladite politique devra être fondée sur le principe d’égalité de chances entre les travailleurs handicapés et les travailleurs en général… »

L’assistant du ministre de la Fonction publique, Didace Nzambimana, reconnaît que l’insertion économique des personnes handicapées reste un défi majeur au Burundi. Selon lui, les programmes ministériels, internationaux devraient faciliter l’accès à l’emploi décent aux personnes handicapées.

Il affirme, dans son discours, qu’après cet atelier, le ministère va proposer un projet de document de ratification de la Convention 159 de l’OIT qui pourra être présenté au conseil des ministres.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Chose promise, chose due. Depuis la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement, le Président Evariste Ndayishimiye s’est engagé à combattre résolument la pandémie du coronavirus, « le plus grand ennemi du peuple burundais ». A peine une semaine (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 301 users online