Mercredi 24 juillet 2024

Politique

Abel Gashatsi : «Ma mission est de rassembler tous les Badasigana»

A l’occasion de la célébration du 55ème Anniversaire de la victoire du parti UPRONA, le nouveau président de ce parti se félicite que son parti se soit doté des nouveaux organes dirigeants de la base au sommet. Son mot d’ordre : réunir tous les Badasigana.

Les ténors du parti UPRONA lors de la célébration du 55ème anniversaire de sa victoire
Les ténors du parti UPRONA lors de la célébration du 55ème anniversaire de sa victoire

Satisfecit pour Gashatsi : «Aujourd’hui, les organes du parti des Badasigana sont au complet. Je suis content de la façon dont le parti UPRONA est organisé».

Pour lui, les militants du parti UPRONA ont pu sauvegarder l’idéologie du Prince Louis Rwagasore, le héros de l’indépendance du Burundi car ce parti existe depuis 55 ans alors qu’au Burundi comme en Afrique plusieurs partis politiques sont morts nés.

«Le fait que le parti UPRONA reste debout face aux problèmes qu’il a connu, c’est-à-dire que les Badasigana d’aujourd’hui ont quand même gardé l’idéal que défendait le Prince Louis Rwagasore, l’unité», a-t-il indiqué.

Il espère renforcer d’avantage le parti : «Aujourd’hui, nous célébrons cette fête dans la tranquillité sans chicaneries aux seins des membres de l’UPRONA».

Pour Abel Gashatsi, ’’le parti des Badasigana n’est pas divisé’’. «Il n’y a qu’un seul parti UPRONA, reconnu par la loi et qui est parvenu à organiser le congrès national avec succès».

Seul regret : «Certains Badasigana et les amis du parti UPRONA ont quitté le parti suite à des disputes qui ont eu lieu au cours des années passées».

Un retour au bercail d’anciens upronistes

Le nouveau président de l’UPRONA assure que la direction actuelle est en train de tout faire pour rassembler tous les Badasigana afin de construire un UPRONA fort et uni.

«J’ai déjà contacté pas mal d’anciens membres du parti UPRONA et m’ont promis de venir s’associer à nous parce qu’ils ont confiance en la nouvelle direction», a révélé le président du parti.

«L’UPRONA a la volonté de les approcher, leur tendre la main pour les amener dans les structures du parti afin d’accomplir notre noble mission de réunifier le parti du Prince Rwagasore», a promis Abel Gashatsi.

Il assure que les nouveaux organes de l’UPRONA comptent renforcer et redynamiser le parti pour qu’en 2020, il soit plus fort sur la scène politique burundaise.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Ntazizana

    Mr Gashatsi, Uprona yo mu kwaha kwa DD siyo Uprona tuzi. Wibagiye inzego wasubiriye ko zagiyeho zihonyanze amategeko agenga Uprona zihagarikiwe n’igipolisi ca nduwimana.

  2. «Aujourd’hui, nous célébrons cette fête dans la tranquillité sans chicaneries aux seins des membres de l’UPRONA.» Non Monsieur Gashatsi! Lesdites chicaneries ne peuvent pas avoir lieu car les vrais UPRONISTES ont fui par peur de perdre la vie. Ils sont loin et vous n’avez pas de bras assez longs pour vous attaquer mutuellement. Cela dit, les choses ne sont pas aussi simples que vous semblez les décrire. L’idéologie de Rwagasore n’est pas sauveguardée, l’UPRONA n’est pas debout, bien au contraire. Vous l’avez abattu pour embrasser une idéologie contraire. Monsieur Gashatsi et « tribu », il n’y a que quelques événements qu’on dont on célèbre répétitivement l’anniversaire: c’est entre autres la naissance, le mariage, l’indépendance mais pour une victoire électorale, il faut faire un effort de changer. Serait-il possible de donner au parti UPRONA une autre chance de célébrer une autre victoire, différente de celle du 18 Septembre 1961? Donnez-vous cet objectif, si non les fleurs vous en aurez toujours, tant qu’il pleuvra.

  3. Salmia Irikungoma

    Umugambwe wa Rwagasore ku gihe ciwe, wigisha : Ubumwe, Ibikorwa biteza imbere abarundi bose. Ivyo mu Burundi vyabaye umugani. Ico gihe watuza : UBUHIMBIRI, ABAMBUZI, MPEMAYUZUYE, SESANKUYOZE, NTAMBIRAKIZA n’ibindi, n’ibindi…… Ivyo Abarundi ntaco tugifise twovuga. Ugutamba ku mivyimba y’abarundi bishwe na kigoyi, n’Ubwicanyi, ni uko kwiyamamaza mu matwi y’abashonje n’abari mu marira ntangere, y’abangazwa n’abicirwa ababo, bakabura n’ibiziga ngo bafube ababo n’iteka ryaranga abarundi, Bamwe, bamwe, twohimba tugahisha. Buraca bugacana ayandi. Ruriye abandi rutabibagiye.

  4. Mutama Yohane

    Mr Gashatsi, l UPRONA n existe que de nom. Il est parti avec son electorat assassine ou genocide depuis octobre 1993 jusqu a nos jours. Comment pretendre unifier les badasigana qui n existent pas. Le peu qui reste n est qu une infime partie de l intelligentia affiliee au parti au pouvoir pour des interet du ventre et non pour les interets du parti et encore moins aux interets de la patrie. Le jour ou vous perdre le poste de vice president vous verrez ce jour, les militants de votre parti.L ideologie du parti de Rwagasore dont vous vous reclamez ne rimait pas avec le ventriotisme.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 371 users online