Justice

Union Panafricaine des Avocats : 1.008 milliards $ de flux financiers illicites africains

L’assemblée générale triennale de l’Union Panafricaine des Avocats s’est réunie du 5 au 7 juin à Yaoundé. Une conférence sur les flux financiers illicites provenant de l’Afrique a été organisée par l’ancien président sud-africain Tambo Mbeki.

« D’après le rapport de Global Financial Integrity de 2010, 1008 milliards de dollars ont transité, en provenance de l’Afrique, par l’Europe, l’Amérique… », révèle le bâtonnier a.i. Gabriel Sinarinzi, qui s’était rendu à Yaoundé. Il indique que le mouvement ne cesse de s’amplifier via les détournements des fonds, l’évasion des capitaux, les revenus, le blanchiment d’argent, les abus de pouvoir… « Depuis, peut-être que cette somme a beaucoup augmenté. » Les propos ont été tenus dans une conférence de presse de ce 10 juin.

A l’issue des échanges, les avocats ont émis des recommandations. « Il ne faut pas condamner seulement les Africains criminels. Il faut s’attaquer aussi aux recéleurs en Occident », fait savoir Me Sinarinzi.

Autres propositions : mettre en place des mécanismes pour guider les pays africains dans le recouvrement de ces fonds pour une bonne gestion, réinjecter cet argent dans des projets de développement, créer une cour africaine de lutte contre ces fléaux…
L’UPA a aussi promis de créer un fonds pour soutenir les avocats africains en difficulté. Elle souhaiterait voir Me Isidore Rufyikiri récupérer son poste de bâtonnier. Durant l’assemblée générale triennale, il y a eu élection du nouvel organe dirigeant et le Burundi a eu la vice-présidence du comité exécutif.

  2   Vos commentaires
  1. Cher hebdomadaire IWACU je ne voulais pas faire commentaire à ce sujet je vous exhorte avec respects de nous éclairssir le procès de grenade lancé chez GASTON après 24 heures LA DECISION de grande instance de BUJUMBURA ce lundi le 09 juin 2014.

  2. borntomakelovenotwar

    Trouver le milliardaire soudanais Mohamed Ibrahim pour vous aider, c’est quelqu’un de bien en Afrique. Trouver des Président comme Paul Kagamé, Mugabe, Pierre Nkurunziza, etc. Ce sont des gens qui voudraient bien que l’argent volé à l’Afrique rentre en Afrique et soit investi en Afrique. Même quand c’est volé et que c’est investi localement, il y a un plus pour les Africains.

Publicité