Des personnes en tenue militaire des forces armées congolaises (FARDC) enlèvent les pêcheurs et les obligent de payer un montant variant entre 200 à 500 $ pour être libérés. Depuis juin 2013, une forme de piraterie se développe dans les eaux du lac Tanganyika, du côté de la RD Congo. Des personnes en tenue (...) Lire la suite