http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/03/US-22MARS-Vacancy-Announcement-2017-06-Information-Assistant-Newspaper-2.pdf
Région Sud

Rumonge : vers plus d’ordre dans l’enseignement privé

10-03-2017

La direction provinciale de l’enseignement (DPE) de Rumonge vient de procéder à la fermeture d’une école privée pour non-respect des normes élémentaires.

L’école fermée par le DPE de Rumonge

L’école fermée par le DPE de Rumonge

L’école privée « Bon Pasteur de Rumonge » a été fermée le 25 février sur décision du directeur provincial pour non-respect des normes.

Adrien Sabushimike, DPE à Rumonge, a indiqué que cette école a organisé l’enseignement post-fondamental sans avoir l’autorisation du ministère ayant l’Enseignement dans ses attributions. Les locaux de cette école servaient aussi comme lieu de culte.

« Certains enseignants n’étaient pas qualifiés pour enseigner dans le post-fondamental, un manque criant des manuels scolaires et des supports pédagogiques. »

D’après lui, des parents se sont fait escroquer par le responsable de cette école en y faisant inscrire leurs enfants. « Des irrégularités au sein de certaines écoles privées.»

Le DPE de Rumonge reconnaît qu’il y a des irrégularités dans certaines écoles privées et menace de les fermer afin qu’elles se conforment à la loi qui régit les écoles.

Il précise que la province de Rumonge compte aujourd’hui beaucoup d’écoles privées, après la Mairie. « Malheureusement, pour certaines écoles, au lieu de viser un bon enseignement leur souci premier est de collecter des fonds issus des frais scolaires que les parents versent. »

La preuve est que ces écoles sont les dernières dans les classes à test et à l’examen d’Etat.
Les parents des élèves soulignent que le sort de leurs enfants est incertain car aucune autre école ne veut les recevoir afin qu’ils continuent à étudier.

D’après eux, leurs enfants ne doivent pas être victimes de cette situation, ils demandent à la DPE de caser ces élèves dans d’autres écoles. « Les responsables scolaires de Rumonge auraient dû communiquer à temps que cette école n’est pas autorisée à organiser la formation post-fondamentale. »

La DPE de Rumonge doit voir comment les 68 élèves qui fréquentaient cette école ne puissent pas passer une année scolaire blanche. Il est à souligner que la majorité des personnes qui détiennent des écoles à Rumonge sont des ressortissants congolais.

  1   Vos commentaires
  1. roger crettol

    « un manque criant des manuels scolaires et des supports pédagogiques. »

    Seulement dans les écoles privées de Rumonge ? Je pensais que c’était le cas fréquemment et un peu partout au Burundi. Tant mieux si je me trompe.

Publicité