Sécurité

Pierre Nkurunziza : «Ne vous laissez pas distraire par des sollicitations politiciennes»

30-03-2016
Le président de la République passe les troupes en revue

Le président de la République passe les troupes en revue

Tel est l’appel lancé ce mardi 29 mars dans les enceintes de l’Iscam (Institut supérieur des cadres militaires) par le président de la République aux nouveaux étudiants lors de l’ouverture de l’année académique 2015-2016.

Dans son message, le chef de l’Etat a beaucoup insisté sur la cohésion de ce corps. Selon lui, les sollicitations politiciennes conduiraient sans nul doute à la perdition. «Ayez toujours à l’esprit d’interroger notre histoire lointaine et récente afin de mieux opérer vos choix. Nous vous recommandons le goût de l’effort, le culte de l’excellence, l’amour du travail bien fait, la loyauté, la sincérité et l’équité au quotidien».

Ce n’est pas tout comme conseil du Commandant suprême : «Nous vous exhortons de garder toujours à l’esprit de mettre le livre et l’épée au service de la paix comme le stipule la devise de l’Iscam. Défiez vos détracteurs d’ici et d’ailleurs qui ne rêvent que d’usurper l’héritage et les dividendes résultant des efforts et sacrifices consentis par vos aînés», a-t-il conseillé à ces nouveaux candidats officiers. Il leur a demandé d’être au service de la Nation.

Parmi les cérémonies organisées à l’Iscam, figuraient la passation de témoin entre la 42ème et la 43ème promotion, la prestation de serment de la 41ème promotion et l’incorporation définitive de la 46ème promotion. Thème choisi cette année: ’’La loyauté, socle de toute armée professionnelle au service de la Nation’’.

  6   Vos commentaires
  1. Optimiste mais pas téméraire

    « Thème choisi cette année: ’’La loyauté, socle de toute armée professionnelle au service de la Nation’’. »
    J’espère que ceci n’est pas un creux slogan (akarimi)!

  2. Muriro

    Ce Nahitangiye ne comprend rien dans tout ce qui est ecrit dans cet article

    • ntahitangiye

      Si je n’avais rien compris dans tout ce qui est écrit dans cet article, pourquoi seriez-vous énervé ? Si une chose se fait dans un pays les politiciens disent que c’est bien. Mais quand la même chose se fait dans un autre pays, les mêmes politiciens disent que c’est mauvais, non respect de ceci ou de cela . Ce langage de deux poids deux mesures des politiciens est une injustice qui nous conduit à des réactions négatives, donc à la perdition. Cette injustice est à l’origine des guerres que le monde traverse aujourd’hui. J’espère que vous comprenez maintenant que j’ai quand même compris quelque chose dans cet article.

  3. ntahitangiye

    Les politiciens sont les mêmes partout:

    Hier on a critiqué l’Ouganda et aujourd’hui les USA qui critiquaient l’Ouganda font la même chose.

    Trump : son directeur de campagne arrêté:

    http://www.bbc.com/afrique/monde/2016/03/160329_trump_arrestation

    Autrement dit
    Ce qui est normal aux USA et en Belgique, ne l’est pas en Ouganda et au Burundi.

    Vive la démocratie imaginaire et subjective.

    • kan76

      Interpellé pour cause de violence a une femme…y a encore des republiques non bananiere ou la violence est intolerable. Le burundi vit dans le sens oppose ou le desordre est devenu la regle….bref un etat voyou dirige par des tetes vides chapeaute par un vrai gymnaste de carriere.

    • KAMWENUBUSA

      Un évènement est normal dans sa nature elle-même, il ne l’est pas parce qu’il se passe dans tel ou tel pays ou continent. Pour vous, un évènement anormal accepté comme « normal » aux USA ou en Belgique, serait considéré comme normal au Burundi??? L’intelligence doit être proche de l’âme pour que l’individu soit sage, humble, honnête,…

Publicité