Politique

« Pas d’attaque du camp Mukoni »

24/01/2017 Egide Nikiza 15
Gaspard Baratuza, porte-parole du MDNAC : « Une attaque de moins dix personnes contre un camp de plus de 600 militaires, ce serait une aventure que personne ne peut comprendre. »
Gaspard Baratuza, porte-parole du MDNAC : « Une attaque de moins dix personnes contre un camp de plus de 600 militaires, ce serait une aventure que personne ne peut comprendre. »

« L’hypothèse d’une attaque du camp Mukoni de la province Muyinga est à écarter », a déclaré le colonel Gaspard Baratuza, porte-parole du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants (MDNAC), lors d’un point de presse, ce mardi 24 janvier.

Le porte-parole du MDNC dit que des crépitements de feu ont été entendus vers 2h du matin. Il affirme que c’était un groupe de voleurs qui s’est retrouvé nez à nez avec des militaires en patrouille. « La provenance de ces coups de feu, c’est une arme d’un individu posté en vue de prévenir toute riposte de nos militaires en mission ordinaire de patrouille. Il a tiré et nos militaires se sont gardés de réagir.»

Il confie que la population et les forces de sécurité, alertés, ont procédé à une opération de ratissage dans la foulée. Il dit qu’ils ont bouclé toutes les voies de sortie de Muyinga jusqu’à 5h du matin dans l’optique d’une action de surveillance conjointe.

Compte tenu du petit nombre des assaillants, il assure que la piste d’une attaque ne peut pas être privilégiée : « Une attaque de moins dix personnes contre un camp de plus de 600 militaires, ce serait une aventure que personne ne peut comprendre. Ce serait un  acte de suicide.»

Son bilan : 4 armes de type kalachnikov ont été saisies, à près de 400m du camp, 2 grenades et 10 chargeurs récupérés et 5 suspects arrêtés. Aucune perte à déplorer du côté des militaires ni de celui des assaillants.

Il confirme que l’opération de ratissage, menée conjointement par la population et les forces de l’ordre, continue. Il signale que les personnes arrêtées ont été transférées à la police.

Forum des lecteurs d'Iwacu

15 réactions
  1. UJ

    « connaît les figures de style » pour comprendre son commentaire

  2. Siempre Haguruka

    Félicites tout ce que tu veux mais tu as tort de mélanger vos mauvaises actions à la volonté divine. Relis la Bible dans l’Exode, 20, 7: Tu n’invoqueras pas le Nom du Seigneur ton Dieu en vain ; car le Seigneur ne laisse pas impuni celui qui invoque Son nom en vain.

  3. Fofo

    Lancer une attaque contre un camp militaire???? Pour combattre une armée comme celle que tout le monde connait, c’est vraiment un acte suicide! Ce qui est étonnant est que le soit-disant groupe rebelle qui a revendiqué l’attaque sur les réseaux sociaux commencent à réclamer la MAPROBU et les négociations! Qu’il sache que le feu appelle le feu!

  4. Kimaranyi Gloriose

    Mouvement créé et entretenu …….

  5. Bravissimo

    On dirait que vous êtes triste! Que l’armée n’ait pas riposté!

  6. Traduit

    @SIEMPRE HAGURUKA
    Il y a même eu une revendication de l’attaque armée!

  7. SIEMPRE HAGURUKA

    Voice of America, 24 janvier 2017

    Un groupe de personnes armées a attaqué, lundi après-midi, le camp militaire de Mukoni, au nord-est du Burundi.

    L’attaque a eu lieu à plus de 180 kilomètres de la capitale, pendant deux heures, selon le porte-parole de l’armée burundaise Gaspard Baratuza. Cinq personnes ont été arrêtées. Quatre fusils kalachnikov et dix chargeuses ont été saisis.

    Le porte-parole minimise l’incident parlant d’un vol arme. Les témoignages des habitants de la région affirment que les tirs ont débuté vers 2 heures du matin, durant pendant deux heures, corroborant ainsi avec les déclarations du porte-parole de l’armée.

    Interrogé, le gouverneur de la province de Muyinga Aline Manirabarusha a confirmé l’attaque.

  8. Jean Bigirimana.

    Super armee. On vous tire dessus, vous ne ripostez pas. Chapeau. Lorsqu’on tirait sur des gens desarmes est une periode revolue donc.

  9. Je felicite l’Armee Burundaise qui affiche un niveau tres eleve de professionnalisme. Je felicite egalement la population Burundais qui affiche un degre de nationnalisme eleve. Tout terroriste qui s’aventurera aura une reponse appropriee. Dieu est notre temoin.

  10. **devenu virtuel, pardon!

  11. Cela sera probablement un autre 11-12 Décembre 2015. 600 militaires devraient pouvoir se défendre sans porter leur rage sur des civils. Mais, pardon, si les Imbonerakure sont associés, les choses peuvent tourner mal car ces gens font la guerre sans aucune notion sur le Droit de la Guerre. Et au final, ils n’ont aucune responsabilité Les civils ont encore du temps pour payer les pots cassés d’un système de défense devenu viruel.

  12. Ntazizana

    On espère que vos hommes en uniforme n’en profiteront pour tuer des gens.

  13. Silo Sergueiy

    pourquoi alors le fameux MALIBU-FPS revendique l’attaque? fameuses rébellions à la burundais

  14. MANA

    Tout va très bien. Pourquoi jaser tant ?

  15. silo

    ALORS POURQUOI CE SOIT-DISANT MALIBU-FPS REVENDIQUE L’ATTAQUE? fameuses rébellions à la burundaise

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

La mission d’un policier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur La mission d’un policier

Il a défrayé la chronique. Des audios circulent depuis mercredi 17 avril sur les réseaux sociaux où un officier de police déclare qu’il décimera une famille qui tiendra une réunion clandestine nocturne. Femme et enfants ne seront pas épargnés. Un (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 629 users online