Politique

Olucome : «Il faut sauver l’Accord d’Arusha»

18/01/2018 Chanelle Irabaruta 2

Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome, demande au facilitateur dans la crise burundaise, Benjamin Mkapa, de s’investir pour sauver l’Accord d’Arusha. C’est ce qui sort de la lettre qu’il lui a envoyé ce mardi 16 janvier.

Gabriel Rufyiri : «Cet accord qui a consommé de tels montants ne devrait pas être jeté dans les oubliettes»

Il insiste sur le coût de différentes initiatives pour sortir, par le passé, le pays de la crise : «Les fonds ayant financé les négociations d’Arusha de 1996-2000, les autres accords politiques conclus après 2.000 et le projet sur la consolidation de la paix s’évaluent à 10 milliards de dollars américains». Il appelle à l’évaluation de sa mise en œuvre.

Selon cet activiste de la société civile, le projet de la Constitution est muet sur les protocoles II et IV contenus dans l’Accord d’Arusha. Ceux-ci portent respectivement sur la gouvernance et la démocratie ainsi que la reconstruction et le développement.

Il soutient que les articles amendés portent essentiellement sur les intérêts des autorités: «D’où il y’a cette précipitation du gouvernement d’amender la Constitution en vigueur».

M. Rufyiri lance un appel à la médiation de finaliser dans l’urgence le dialogue inter burundais externe.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Jac Sentore

    «Les fonds ayant financé les négociations d’Arusha de 1996-2000, les autres accords politiques conclus après 2.000 et le projet sur la consolidation de la paix s’évaluent à 10 milliards de dollars américains». Il appelle à l’évaluation de sa mise en œuvre.
    10 milliards de dollars américains? sûrement une erreur de rédaction.

  2. Gacece

    « Sauver l’Accord d’Arusha »… de quoi exactement?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Il faut des mesures d’accompagnement

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Il faut des mesures d’accompagnement

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté ce mercredi 18 avril un projet de loi autorisant notamment les perquisitions de nuit et sans mandat d’un magistrat. «Pour certaines infractions graves, le mandat de perquisition n’est pas requis et la perquisition de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

711 utilisateurs en ligne