http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Sécurité

Musaga : un civil tué la nuit et 2 militaires enlevés ce jeudi matin

13-11-2015

Selon des sources militaires contactées ce jeudi 12 novembre, une personne a été tuée dans la nuit de ce mercredi à jeudi à Musaga à la première avenue. Des militaires en patrouille nocturne ont croisé un groupe de jeunes gens mais quand ils se sont arrêtés pour un contrôle de routine, une grenade a été lancée.

«Les militaires ont riposté et un de ces jeunes est mort. Les autres ont pu s’enfuir. Cette grenade n’a pas fait de dégâts», affirme le Colonel Gaspard Baratuza, porte-parole de l’armée.

Et ce jeudi dans l’après-midi, indique-t-il, nous avons constaté que deux de nos hommes manquaient à l’appel. «Ils ont été enlevés mais un de ces deux militaires a été retrouvés», reconnaît-il.

Ce jeudi, cette avenue était complètement quadrillée par l’armée. Il y avait des barrages militaires. Il y a eu plusieurs arrestations. Plusieurs jeunes gens ont dû se réfugier dans les hauteurs vers Gikoto et Gasekebuye. Des élèves et des écoliers ont eu de mal à regagner leur domicile après les cours.

Des sources sur place à la première avenue à Musaga indiquent qu’un homme en tenue militaire avec un accent rwandais très prononcé a été tué dans la nuit de ce mercredi, ses bourreaux ont vite conclu qu’il s’agissait d’un infiltré ’’Interahamwe’’.

D’autres sources affirment qu’une autre personne en tenue civile, s’exprimant en langue rwandaise, a été tuée, toujours à la première avenue dans l’après-midi de ce jeudi.

Après cet incident, deux pick-up venus du camp Muha en renfort se sont dépêchés vers cette avenue. Craignant d’être arrêtés, des jeunes gens ont pris leurs jambes à leur cou et se sont précipités vers les quartiers Gikoto et Gasekebuye surplombant leur quartier.

  13   Vos commentaires
  1. Euphrasie Ngoyi Geugbe

    @ Dibango
    Quelle justice burundaise dont tu parles????!!!!!!!

  2. Iuvenis Mujeune

    Mbega Gelase Ndabirabe ko avuga ikirundi gicanze n’ikinyarwanda nawe ni FDLR? Mwibagira ko abarundi bahungiye mu Rwanda canke ko hari abavuka kuri frontière n’urwanda?

  3. dibango

    La question de la presence des interahamwe ne cesse de diviser l’opinion. Et voilà un « interahamwe est arreté et tué au lieu de le presenter à la justice. …..au lieu de prouver de la presence de ces interahamwe par l’arrestation de ce soit disant rwandais interahamwe l’opposition le tue pour faire disparaitre les preuves et continue à affirmer que les interahamwe se battent aux côté de l’armée burundaise. ….un peu de logique quand même.

  4. Mutana

    Qui veut noyer son chien….
    Il fallait les arrêter et montrer au monde que ce sont des Interahamwe.Sinon c’est facile…Encore une preuve que Musaga de 95 reste le même plein de Sans
    -Echecs

  5. Verite Guess

    « Des militaires ont riposte et un de ces jeunes est mort……..cette grenade n’a pas fait de degats » selon Baratuza. Donc la grenade n’a pas fait de degat, parcequ’il n’y a eu qu’un seul mort? Sauf que ce bilan aussi reste a verifier.
    Mr Baratuza , Combien de mort faut-il vous emouvoir? C’est tres dommage d’entendre un tel langage de la part de quelqu’un en charge de la securite!!! Comment compter encore sur ce genre d’indivudus?

    • Mutana

      Donnez votre bilan alors? Combien selon vous?

      • Kado

        Mutana, le problème de Verite Guess ne porte pas sur le nombre de victimes, mais sur l’appréciation que Nkurukiye fait du bilan établi. Il y a eu un mort, et pour Nkurikiye, cela ne constitue pas de dégats.

  6. anselme

    Une police digne ne se venge pas; elle ramène l’ordre. La PNB izumva ryari sa mission? Désespérant!

    • Léonard

      Mbega abo abanyarwanda barikuza bica abarundi , ntawobafungirako frontière yy’ u Rwanda n’ Uburundi hanyuma bakazocakigwa utanumwe asimvye intambwe?

    • Josephine Ndaga

      Attaquer les agents de l’ordre a la grenade ou a la krashnokov comme method de ‘resisence’ n’est possible qu’au Burundi. Il faut plutot filiciter la police Burundaise pour le retenue montre jusqu’a ce jour. Ailleurs ca seraient completement un scenario different.

    • Rupande

      Monsieur Anselme je ne suis pas n,importe quel mort qu,il soit du cote de la police ou des civiles mais si la police est attaquee par des armes voulez vous qu,elle se défend avec des bâtons ou de l,eau,ça c,est la légitime défense soit patriote et mettez de cote le fanatisme de l,un ou l,autre cote,il y’a une autre façon de réclamer nos droits sans faire recourt a la violence.

    • Mutana

      Linstinct de protection est naturel. Allez voir ou sont les kamikazes de Paris.

    • Mariya Budangwa

      @ Anselme

      Hewe gez’aho gushigikira abashaka kuba hejuru y’amategeko, no USA aho twita ko démocratie yatsimbataye polisi ntisiba kurasa abanyagihugu bashatse kubangamira ubuzima bw’abapolisi, abirabura bo barabamaze no murizo za France zose ziriko zivuza induru mbega abo baraye basasitse inganda iyo bababona ntibari kubarasa za murareka gushigikira inkozi zikibi.

Publicité