Mercredi 30 novembre 2022

Société

Musaga, des robinets à sec

27/09/2022 1
Musaga, des robinets à sec
Une file de bidons en attente d’eau

Le quartier Musaga de la commune Muha en mairie de Bujumbura souffre de la pénurie d’eau. L’été serait l’un des causes majeures de la pénurie. Les habitants s’insurgent contre cette situation.

Lundi 26 septembre, il s’observe des files de bidons alignés sous des robinets. Des gens signalent la pénurie récurrente d’eau dans leur quartier. Au robinet public situé sur la 1ère avenue, les usagers indiquent que l’approvisionnement en eau est devenu un casse-tête. « Nous pouvons passer la nuit étant à la recherche d’eau, car nous la recevons pendant la nuit entre 21 h et 4 h du matin. Lorsqu’on est sur le point de puiser l’eau, elle se coupe vers 6 h du matin et revient à 9 h », déplore un homme rencontré à Musaga.

Sur un autre robinet public, situe tout près du Centre de santé Mpore, aucune goutte d’eau ne tombe. Un habitant de cette localité fait savoir qu’il est à sec dès le matin aux environs de 8 h 30 min.
A la 3ème avenue, les habitants indiquent que l’eau coule et se coupe après deux heures. Elle devient disponible après 30 min.

Un jeune homme rencontré au robinet public se trouvant au chef-lieu la zone Musaga pense que c’est un tuyau de la Regideso qui se serait cassé au niveau de la colline Kora. D’après lui, les robinets débitent soit une petite quantité soit l’eau se coupe. « Cela fait une semaine que l’alimentation en eau est devenue problématique. Les gens s’arrangent pour puiser de l’eau dans un autre quartier ».

Une habitante de la zone Musaga confirme qu’il y a un sérieux problème depuis le début de cet été. Elle explique qu’elle attend la nuit pour puiser de l’eau.

Avec ces pénuries, les habitants indiquent que l’hygiène est menacée et n’arrivent pas à préparer le repas. D’après eux, ils sont obligés de se rendre à Gasekebuye pour trouver de l’eau potable.

Suite à ce manque, des domestiques abandonnent le travail. Ils n’acceptent pas de parcourir de longues distances car c’est très fatigant pour eux.

La population appelle la Regideso à résoudre très rapidement ce problème. Le directeur eau de la Regideso fait savoir qu’il va dépêcher des techniciens pour s’enquérir de la situation.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Kaminuza

    Il faut beaucoup de moyens pour alimenter les villes en eau potable. Les investissements sont souvent amortis par le paiement des usagers de leur consommation. Comment la regideso facture-t-elle l’eau des robinets publics ? L’Etat participe-t-il à ces investissements sociaux ?
    Le directeur général de cette institution pourrait-il éclairer l’opinion à ce sujet afin de mieux comprendre ces problèmes.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 832 users online