Culture

L’UBJ crie haro sur les poursuites judiciaires contre des correspondants de presse

04/05/2014 La Rédaction 0

Le président de l’union Burundaise des Journalistes(UBJ), Alexandre Niyungeko, a redit, lors de l’émission passée de club de la presse, sa conviction sur les poursuites judiciaires en cours contre deux correspondants de presse indépendants à Bubanza : « S’il y avait quelque chose qui pouvait inquiéter le pouvoir, ce ne sont pas les journalistes, mais le contenu des allégations émanant du bureau local des Nations-Unies sur un possible armement de civils. Ainsi, je conclus que ces interpellations sont des harcèlements, car les mis en cause parlaient de faits, ont donné la parole à toutes les parties… »

De l’avis de Willy Nyamitwe, le conseiller principal chargé des questions de presse et communication à la présidence de la République, « ce sont, certes, des confrères et, au nom de la confraternité, je voudrais bien les défendre, mais il faut aussi laisser la justice faire son travail. Ce que nous voulons, c’est le respect de la loi. Il n’y a aucune raison à ce qu’un journaliste ne respecte pas la loi. Une information peut causer des dégâts ».

Pour Bob Rugurika, le directeur de la Radio Publique Africaine (RPA), les poursuites en question sont consécutives au contenu de la note interne du BNUB faisant état d’une distribution d’armes aux Imbonrakure. L’autre fait, selon lui, est que les confrères sont toujours poursuivis par le parti au pouvoir. « Ces allégations du BNUB ont fait peur à tout le monde, y compris la communauté internationale. Les journalistes sont donc victimes d’avoir soulevé des inquiétudes au sein de la population à Bubanza. Il y a eu des citoyens qui n’ont pas passé la nuit chez eux. » Et de conclure : « Le pouvoir devrait plutôt prouver devant la face du monde que ces allégations étaient infondées. »

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Il faut des mesures d’accompagnement

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Il faut des mesures d’accompagnement

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté ce mercredi 18 avril un projet de loi autorisant notamment les perquisitions de nuit et sans mandat d’un magistrat. «Pour certaines infractions graves, le mandat de perquisition n’est pas requis et la perquisition de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

568 utilisateurs en ligne