Économie

L’Olucome dénonce un détournement de plus de 280 milliards BIF en 2017

20/03/2018 Edouard Nkurunziza 14
L’Olucome dénonce un détournement de plus de 280 milliards BIF en 2017
Gabriel Rufyiri : «Un audit sur l’état de la lutte contre la corruption est nécessaire au Burundi».

Investissement pour la promotion de la bonne gouvernance à travers le dialogue inter-burundais, lutte contre la pauvreté, la corruption et les malversations économiques. Telles sont les activités essentielles menées par l’Olucome en 2017.

Gabriel Rufyiri, président de cette ONG de lutte contre la corruption et les malversations économiques, l’a dit ce lundi 19 mars, en dressant le bilan annuel de son organisation.

Il fait savoir que l’Olucome a traité 40 cas de corruption et de malversations économiques. «Le résultat fait état de 281 milliards et 950 millions de Fbu détournés».

M. Rufyiri pointe du doigt des autorités : «Elles ne constituent qu’une poignée de gens qui s’enrichissent au grand dam des citoyens». Il affirme que les corrompus sont forts que le gouvernement. Pour ce, il insiste sur la nécessité d’un audit sur l’état de la lutte contre la corruption au Burundi.

En outre, cet activiste de la société civile recommande au gouvernement de commanditer un audit financier sur tous les contrats autour des minerais.

Forum des lecteurs d'Iwacu

14 réactions
  1. Jereve

    Le Président de la République nous répète souvent que nous sommes assis sur des richesses minières incommensurables (ku gahiye) – or, terres rares, nickel, pétrole…. C’est pour cela que le monde entier, surtout les anciens colons, nous en veut et cherche à nous diviser pour faire main basse sur ces richesses. Nous apprenons que certains de ces produits miniers sont déjà exploités et nous savons que les prix des matières premières comme les terres rares ont explosé. S’il est difficile de croire que ces richesses ont rapporté dans les 400 millions de dollars, il est aussi difficile de croire qu’elles n’ont rapporté que 2 millions de dollars. La vérité qu’on cherche à cacher (ou à découvrir) doit être quelque part au milieu.

  2. Rurihose

    Bonne réponse Gacece
    Que Rufyiri ou plutôt Le Journal Iwacu clarifie.
    Merçi

  3. Gacece

    281 950 000 000 BIF équivalent à à peu près 160 000 000 USD.
    S’il parle de 40 cas, ce serait en moyenne 4 000 000$ par cas!
    Pour pouvoir détourner 4 000 000$ par cas, il faudrait qu’il y ai 40 projets ou moins, dont l’envergure qui dépasse largement les 4 millions de dollars.
    J’admets pouvoir me tromper, mais… N’est-ce pas tiré par les cheveux? À mon avis, monsieur Rufyiri a la mèche courte!

    Y a-t-il quelque Burundais honnête qui soit f[o]utu de dire la vérité telle qu’elle est, sans chercher à l’exagérer ou à en faire trop qu’il n’en faut? Il tombe d’où cet argent? Du ciel? Des mains vides des bailleurs de fonds?

  4. bwejo

    Au lieu de vous disputer sur ce forum à propos de qui a raison entre Bakari et Rufyiri Gabriel, reconnaissez au moins que cet article manque cruellement de détails suffisants pour assouvir notre soif de savoir où et comment est parti cet argent. Qui sont responsables (nommément). Comme ça nous saurons quoi commenter…Sinon, ces quelques paragraphes qui sont dans cet article, même un individu comme moi, qui n’a pas mis les pieds au pays depuis belle lurette et ne sait pas ce qui s’y passe à part ce que je lis sur internet, aurait été capable de les écrire… Il aurait juste suffi d’inventer une large somme d’argent et disserter dessus. Bref, ce que je veux dire est, donnez-nous plus de détails !

  5. Rurihose

    Donc vous, la corruption qui gangrène le Burundi vous laisse de marbre.
    Pourquoi ne lui avez vous opposé des chiffres réels et non parachuté que vous semblez détenir?
    Votre matière grise vous permet au moins de constater que la corruption est une tragédie au Burundi.
    D’après vous, pourquoi ces chiffres seraient faux?
    Warm greetings.
    A quelle échelle Transparency Int
    place le Burundi?

  6. Bakari

    Une chose est sûre, ma matière grise à moi ne ressemble en rien à la vôtre.  »Cogito ergo sum » (je pense , je réflechis, je questionne, donc je suis). Je suis thomiste: je crois après avoir vu. Heureux qui comme vous croient les yeux fermés, sans aucune preuve. Vous préférez gober les comptes (contes) de tonton Rufyiri et l’évangile apocryphe de ce pseudo-croisé des temps modernes? Tant mieux pour vous. Pour moi, on ne peut pas parachuter des chiffres sortis de nulle part et me demander ensuite de dire  »Amen! » contrairement à toi. Suis-je murundi? Est-ce que j’aime mon pays? Ne vous posez pas des questions auxquelles votre matière grise ne vous permet pas d’apporter le moindre début de réponse. Pour votre tranquillité personnelle.

  7. Bakari

    @Ruruhose
    Prenons les 54 pays africains.
    Le 4e pays le moins corrompu (Rwanda) sur 54 est classé 40e sur 44 en bonheur.
    La Libye (en guerre) 51e sur 54 dans la corruption est classée 2e en bonheur.
    Botswana classé 1e pays le moins corrompu est classé 37e en bonheur.

    Moralité: ne nous désespérons pas et je félicite les classeurs de nos pays, et surtout ne vous énervez pas cher ami, car c’est sans objet!

  8. Rurihose

    A un ceetain moment , je me demande si les Bakari utilisent la même matière grise que nous pauvres mortels barundi.
    Sont ils des barundi? Aiment ils leur pays?
    N ont ils rien à dire when our mother land is bleeding?
    Triste et triste.
    Pleure oh Burundi mon beau peuple

  9. Bakari

    @kabingo
    Cracher du vénin…
    N’exagérons rien; Rufyiri je l’adore. Vous aussi d’ailleurs.
    Dommage que ce ne soit pas encore réciproque. Mais je ne me désespère pas.

  10. Source du Nil

    La sonette d’alarme contre la corruption de Mr.Gabriel Rufyiri ne changera rien,rien du tout,car les détourneurs sont très influents dans le système de pouvoir DD

  11. kabingo dora

    @ Bakari
    Quels sont les arguments qui vous permettent de rejeter ce montant de détournements Madame/Monsieur Bakari? Ca ne suffit de casser le thermomètre lorsqu’il fait froid, il faut s’en prendre aux raisons du changement de la météo ? Soyez raisonable et cessez de cracher votre venin sur la personne de Rufyiri! Lorsque vous nous présenterez vos argumens on vous écoutera cher misanthrope.

  12. Rurihose

    Cher Bakari
    De tout ce que Rufyiri dit, vous ne trouvez qu’à gloser sur le parallélisme avec le « visionnaire éternel »?.
    Vous ne pipez aucun mot sur la corruption qui gangrène notre cher pays?
    Vraiement pathétique.
    Moi je l’aurais attaqué comme suit:
    Rufyiri , tu as tort. Même Transparency International (La référence mondiale) a dit que le Burundi est le 3ème pays le moins corrompu au monde😂😂😁
    Sur quelles bases contestiez vous ces chiffres?
    Les buildings à 800 millions ntazo urabona à Bujumbura.
    Baza qui sont leurs propriétaires et vous allez comprendre

  13. Bakari

    Quelle est l’équation qui voua a permis d’arriver à cette somme, monsieur Rufyiri? Voyus avez l’art de sortir de nulle part des chiffres comme un magicien sort des lapins de son chapeau. Un audit sur l’état dela corruption au Burundi? C’est plutôt à un audit sur l’Olucome que tu devrais nous convier. Au moment où certains s’épuisent à gloser sur les qualificatifs d »’éternel » ou de  »peramanent », il serait intéressant de relever que t’es élevé toi-même au rang de dirigeant éternel, permanent et visionnaire de votre organisation. La remise en jeu de votre mandat à la tête de l’Olucome, c’est pour bientôt?

  14. Pablo moses

    Reka birire carabavunye

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

L’autre…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’autre…

La loi de proximité.  » Un des principes sacro-saints du journalisme. Contre toute attente, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe se retirent le 12 novembre de l’Accord de Genève  qu’ils avaient signé la veille pour désigner un candidat unique de l’opposition (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

695 utilisateurs en ligne