http://www.iwacu-burundi.org/ue-afrique-un-avenir-commun-2/
Santé

Les Etats-Unis déterminés à lutter contre le Sida au Burundi

07-12-2017

Washington soutient 36 mille personnes vivant avec le Sida au Burundi, a déclaré l’ambassadeur Casper, lundi 4 décembre. Cet appui s’inscrit dans le programme américain de lutte contre le Sida.

Ann Casper : «Nous continuerons à travailler ensemble pour réduire de le nombre de personnes infectées»

L’appui de son pays contribue à la réduction de la contamination mère-enfant, au dépistage et à la prévention du Sida. Il permet également le renforcement des capacités du personnel et l’amélioration des infrastructures dans le secteur de la santé.

L’ambassadeur Casper évoque la fourniture du matériel de laboratoire. Cet appui concerne également la formation des infirmières et des travailleurs œuvrant dans le secteur de santé.

D’après cette diplomate, les Etats-Unis ont appuyé le Burundi au cours des six dernières années avec près de 103 millions de dollars. Avant de confier que le montant s’élève à 17 millions de dollar pour l’année dernière.

Mme Casper rassure que le Sida n’est pas une menace grandissante au Burundi. Elle estime le nombre des personnes vivant avec ce fléau à 1%. Elle réitère le soutien de son pays aux organisations impliquées dans la lutte contre le Sida : «Nous continuerons à travailler ensemble pour réduire de manière significative le nombre de personnes infectées par le virus ».

Néanmoins, elle se dit préoccupée qu’un bon nombre de personnes vivant avec le Sida soient dans le dénuement. Cela justifie, explique-t-elle, le projet d’accompagnement pour la sécurité alimentaire.

Elle appelle au dépistage car, insiste-t-elle, il est important de connaître son état de santé et de recevoir un traitement lorsque le test est positif.

Le monde entier a célébré la Journée mondiale de lutte contre le Sida le 1er décembre dernier.

Lire aussi : Prévalence du VIH dans la population générale au Burundi (1990-2015)

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité