http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Politique

Le Focode dénonce le découpage

27 août 2014. L’Assemblée nationale votait la loi portant regroupement des communes en mairie de Bujumbura. De 13, les communes passent au nombre de trois : Muha, Mukaza et Ntahangwa.

Pacifique Nininahazwe : « Aucun débat public n’a précédé ces deux grandes réformes. »  ©Iwacu

Pacifique Nininahazwe : « Aucun débat public n’a précédé ces deux grandes réformes. » ©Iwacu

8 octobre 2014 lors du conseil des ministres. Edouard Nduwimana, ministre de l’Intérieur, annonce au gouvernement le projet de création de la 18ème province de Rumonge. Il explique à ses collègues que c’est pour des raisons administratives et sécuritaires. Selon lui, les habitants de Muhuta et Bugarama, jusque-là communes de la province de Bujumbura, éprouvent des difficultés administratives quand il faut se rendre à Isale, chef-lieu de la province. D’après M. Nduwimana, ce souhait émanerait de la plus grande majorité de la population des localités de Bururi et Bujumbura. D’ailleurs, il rassure que la commune Rumonge est dotée presque de toutes les infrastructures et dispose de plusieurs atouts pour être une province à part entière.
« Deux grandes réformes administratives en l’espace d’un mois cache des mobiles politiques », déclare Pacifique Nininahazwe, président du Forum pour la conscience et le développement (Focode) au cours de la conférence de presse de ce mercredi, 15 octobre.
Ces réformes, constate-t-il, sont entreprises essentiellement dans les provinces où le parti au pouvoir a eu moins de voix en 2010. Notamment Bujumbura, Bururi, Mwaro et en mairie de Bujumbura.
Le découpage territorial, souligne-t-il, influe directement sur le découpage des circonscriptions électorales. M. Nininahazwe estime qu’il y a lieu de s’interroger : « Pourquoi ces réformes se font-elles dans la précipitation, s’opèrent en catimini et juste à sept mois des élections, sans qu’aucun débat public ne soit engagé ? »
Le président du Focode indique que de telles réformes devraient être annoncées préalablement lors des grands messages du chef de l’Etat à la Nation. En outre, elles devraient être suivies de consultations et débats à tous les niveaux avant leur traduction en projets de lois.

De l’incohérence

« Il est difficilement justifiable qu’on envisage à la fois les regroupements et les multiplications », s’étonne Pacifique Nininahazwe. D’après lui, c’est de l’incohérence et la contradiction flagrante dans les deux réformes.
Pour le Focode, le gouvernement ne touche pas aux vrais problèmes de la population liés à la pauvreté. Mieux, estime-t-il, aurait été de donner plus d’autonomie à la commune Rumonge en lui dotant du statut de municipalité à l’instar de la mairie de Bujumbura.
De surcroît, M. Nininahazwe estime que le pays n’a pas besoin d’une multitude de petites provinces : « Elles sont parfois ressenties comme un poids à l’efficacité et au travail des communes. »

  8   Vos commentaires
  1. Mutu

    C’est connu aussi que quand tu es majoritaire au parlement, il faut en profiter pour faire passer des lois qui avantage ton parti, en d’autres termes, qui te permettent de garder le pouvoir. Il fallait pas boycotter les élections, allez pleurnicher ailleurs. La prochaine fois, battez-vous pour bloquer qu’ils obtiennent la majorité, eux ils se battent parce qu’ils savent qu’ils viennent de loin et ne veulent pas du tout alors y retourner, surtout qu’ils ont gouté au pouvoir.

  2. C’est dommage de voir avec quelle bassesse d’esprit les affaires de l’Etat sont construit par les dirigeants de notre pays le Burundi. Nkurunziza Pierre est entrain de prendre le meme trajectoire que Laurent Gbagbo. Ce trajectoire s’est commencé par le refus de la transparence dans le processus électoral et s’est terminé par le départ pour La Hayé!

  3. pioneer

    @ Edouard Nduwimana: il ne vous reste qu’a sortir Jenda de BJM rural et Ryansoro de Gitega pour parachever votre ethnisation regionale, pendant que PC Ndayicariye chasse de ses CEPI les Hutu du MSD. Quel gachis!

  4. minago

    Ndazi neza ko la nouvelle yakiwe neza cane nabantu bavuka muri izo comune ariko ikibabaje nuko bariko babikora kumvo z’amatora gusa.kurundi ruhande ndazi ko itababaje umunyagihugu n’umwe wo muyandi makomine yaragize intara ya bururi kuko la province de rumonge ou la comune de Rumonge n’avais d’importence qu’au seuls gouverneurs et ses proches collaborateurs. Ariko wombwira ko hari ico umunyagihugu w’isonga canke wo murutovu canke w’ivyanda yaronka ngo nuko commune de rumonge yari mumakomine atey’imbere ahubwo abariko bibaza ko hari ico muzohomba muzokunguka kuko ubu abatware igihe bazoba ari abatware tari abo bagore ntazi iyo cnndd izukurura izana ngo batware iyo ntara ;bazoba bagomba gukorera abanyagihugu nibaza ko bizoba vyoroshe ubu gusumba hambere.uwahora aja gusumayo azoguma ajayo kuko naho yoba ibaye igihugo mwosaba visa kuko nibindi bihungu mbana abantu babijamwo. ARIKO IVYO VYOSE KUBABAYE CANKE KUBARI MUKANYAMUNEZA MWIBUKE KO ATARI KUMVU ZURUKUNDO UWO MUGABO WO MUKAYANZA ABAFITIYE MUTAMBE MUJA MURARABA HEJURU NKINYONI MUKUNYWA AMAZI

  5. KiKi

    Au fait, que signifie «Mukaza» ? Si votre enfant vous demande ce que ca veut dire, que répondrez-vous en langage simple?

  6. BARADANDIKANYA

    Je suis contre le découpage fait pour le cas de la Mairie de Bujumbura en 3 communes : MUKAZA, NTAHANGWA et Muha. Je suis par contre très ravi et réjouit pour le cas de la création de Province de Rumonge. Natif d’une des communes de Bururi (Matana), je sais très bien que l’intention de Nduwimana et le gouvernement du CNDD FDD n’était pas de faire du bien à la population de Bururi mais plutôt de se venger contre une province qui a su transformer des contraintes en opportunités. La création de la province de Bururi permettra de aux populations de la province de Bururi d’avoir une administration plus éfficace et plus proche. Les services provinciaux seront doublés: il y aura création d’un TGI( justice), DPE (enseignement), Province sanitaire, PSI (police), DPAE,… à Rumonge et ceux existant seront consacrés aux 5 communes du Bututsi et Mugamba. Les services provinciaux de Bururi était habitués à travailler beaucoup plus sur l’axe Rumonge que sur la RN7. La nouvelle province de Bururi sera classée 1er dans toutes les domaines. NDUWIMANA qui se targue de dire au monde que le temps qu’il a passé comme procureur à Bururi c’est comme si il l’avait passé en prison verra que son action a créé l’effet Boumerang : le contraire de ce qu’il est entrain de chercher.

  7. kabizi

    On appelle cela le « Gerrymandering » qui est le découpage des circonscriptions électorales ayant pour objectif de donner l’avantage à un parti, un candidat, ou un groupe donné1. Il peut être rapproché du terme français « découpage électoral ».

    Cette pratique d’optimisation électorale peut se retourner toutefois contre ses auteurs, dans la mesure où une évolution marginale de l’opinion peut conduire à des résultats totalement opposés et faire battre le parti que l’on souhaitait favoriser.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gerrymandering

  8. Comment voulez-vous? Ailleurs on reçoit ne fut que des bicyclettes mais pour l’artisanat, même, les dirigeants n’ont aucun moyen de déplacement et les équipements en panne ne sont pas réparés?

Publicité