http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Publireportages

L’Agence Universitaire de la Francophonie engagée dans la valorisation des travaux scientifiques

Lundi 28 juillet, à Bujumbura, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) a fait un don de 2400 livres à dix universités de la RDC et du Burundi. Une démonstration de l’implication de l’Agence dans ce domaine de la publication.

AUF

Photo de famille après la réception du don ©Iwacu

« Il s’agit d’une centaine de titres édités, coédités ou soutenus par l’AUF dans les domaines très divers », a indiqué Jean Paul Mortelette, Directeur de l’Antenne Afrique des Grands-Lacs de l’AUF. On peut estimer à quelque 100 millions de FBu la valeur d’une telle contribution.
Cette dotation ponctuelle renforce celle apportée chaque année aux Campus numériques francophones partenaires à Bukavu et à Ngozi ou encore les ouvrages donnés aux universités dans le cadre des ateliers de formation organisés avec l’AUF.

L’AUF est fortement engagée dans de la valorisation des travaux scientifiques et mobilise tous les leviers en la matière.
Des ateliers de formations sur la recherche documentaire scientifique et la rédaction scientifique sont organisés dans différentes universités.
Le Directeur de l’AUF rappelle aussi qu’un appel d’offre pour le soutien aux publications scientifiques francophones est publié chaque année et annonce qu’un appui sera consenti dès la fin de l’année pour que les universités puissent s’abonner à des revues électroniques ou des bases de données documentaires en ligne. Il exhorte les universités à être réactives sur ces propositions.

Aujourd’hui, un chercheur est valorisé si ses travaux scientifiques sont connus, visibles et partagés. L’Antenne Afrique des Grands-Lacs de l’AUF multiplie les opportunités pour que la Recherche scientifique africaine et notamment dans la région des Grands-Lacs soit plus visible au sein de la communauté scientifique internationale.
A cet effet, un séminaire régional sur la valorisation de la recherche avait déjà été organisé à l’Université Catholique de Bukavu en octobre 2013 et des séances de multiplication ont été menées dans différents établissements.
Aussi, depuis 2013, l’AUF a impulsé la création des Archives ouvertes d’Afrique, une plateforme permettant aux étudiants et aux enseignants-chercheurs de valoriser et de faire connaître en ligne leurs travaux, thèses, mémoires, articles etc. Des données qui sont librement consultables en version intégrale.

Enfin, en termes d’appui à la publication, l’Antenne Afrique des Grands Lacs soutient la Revue Synergies Afrique des Grands Lacs, une revue en linguistique, langue et littérature publiée une fois par an et va aussi soutenir, pour la fin de cette année, une Anthologie de la littérature de l’Afrique centrale Afrique de l’Est et des Grands-Lacs.

Les universités bénéficiaires :
Université catholique de Graben, Université Evangélique en Afrique, Institut Supérieur de Développement Rural de Bukavu, Université officielle de Bukavu, Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu, Université de Goma, Université Libre des Pays des Grands Lacs en RDC et l’Ecole Normale Supérieure, l’Université de Ngozi et l’Institut National de Santé Publique au Burundi.

Des livres pour les enseignants et étudiants des universités de la région

Quelques Recteurs et Directeurs Généraux de Bukavu ou leurs représentants avaient fait le déplacement à l’Antenne Afrique des Grands-Lacs pour réceptionner leurs ouvrages mais surtout pour remercier l’Agence de cette dotation et de son soutien constant aux universités de la région.
S’exprimant en leurs noms, Pr. Boniface Kaningini Mwenyimali, Directeur Général de l’ISP-Bukavu confirme que ce don constitue un précieux concours au bon fonctionnement des universités bénéficiaires. « Ça me réconforte comme membre de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) », témoigne-t-il. Pour lui, ce don vient renforcer les relations déjà au bon fixe. Il évoque notamment la création du Campus numérique francophone partenaire de Bukavu en 2012 qui a dynamisé la collaboration avec l’AUF dans la sous-région ou encore le soutien au 3ème cycle à l’ISP et à l’ISDR de Bukavu qui a permis à ces instituts supérieurs d’être les pionniers sur ce niveau académique en RDC.
« En devenant membre de l’AUF, je ne réalisais pas que cela m’ouvrirait autant d’opportunités », conclut-il.

Publicité