http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Droits Humains

HRW demande une enquête sur les circonstances des meurtres survenues vendredi dernier

L’organisation américaine Human Rights Watch (HRW) a exigé dimanche une enquête sérieuse et indépendante sur « le plus grave incident depuis le début de la crise » fin avril au Burundi, qui a fait près de 90 morts vendredi à Bujumbura.

« Une enquête sérieuse et indépendante devrait être lancée d’urgence pour établir les circonstances exactes de ces meurtres », a déclaré dans un communiqué Carina Tertsakian, chercheuse en charge du Burundi à HRW. « Il s’agit de loin de l’incident le plus grave et qui a causé le plus grand nombre de victimes depuis le début de la crise », s’est alarmé HRW.

Cette organisation demande qu’en raison de la politisation et la corruption qui gangrènent le système judiciaire burundais, des experts viennent de l’extérieur pour assister les enquêteurs burundais.

HRW dénonce le fait que la police et les autorités locales aient enlevé les cadavres avant que des enquêtes puissent être menées, en empêchant souvent la population de s’en approcher, selon des témoins qui dénoncent un bilan sous-estimé et une rafle de plus de 200 jeunes dans ces quartiers.

Pour l’organisation de défense des droits de l’homme, les attaques menées contre les camps militaires sont graves et il appartient au gouvernement de restaurer l’ordre et la sécurité.

«Mais cela ne justifie d’aucune manière des opérations consistant à tirer sur les habitants des quartiers», a souligné HRW, appelant à ce que les membres des forces de sécurité responsables rendent des comptes.

Publicité