Archives

Buterere : un mort et 7 blessés dans une attaque à la grenade

02/02/2016 Abbas Mbazumutima 3
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. MUGABARABONA

    Vuga ivyo mwishakiye basha ! Abadutwara barazi ico bashaka gushikako. Bashigikire la solidarité négative irazwi mu Burundi kandi ntiri mu nzira yo guhera !
    Beate Klarsfeld accuse le Président Nkurunziza de « dicter » lui-même les tueries

    Feb 03

    Beate Klarsfeld, Ambassadrice honoraire et envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’enseignement de l’Holocauste et la prévention du génocide

    Après une mission de travail au Burundi, l’Ambassadrice honoraire et envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’enseignement de l’histoire de l’Holocauste et la prévention du génocide livré sur la radio de l’ONU ses impressions. Beate Klarsfeld, réputée dans la traque aux nazis, affirme qu’il existe bien des milices au Burundi au service du pouvoir et accuse le Président Nkurunziza d’entretenir ces milices qui tuent des populations civiles.
    Il s’agissait de la première mission pour l’Ambassadrice honoraire et envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’enseignement de l’Holocauste et la prévention du génocide. Selon Beate Klarsfeld, dans une interview accordée à la radio des Nations Unies, ce qu’elle a vu sur place à Bujumbura « confirme tout ce qu’on lit dans la presse ». Cette spécialiste dans la traque des nazis dit avoir rencontré plusieurs responsables au sein du pouvoir : « le message des autorités était le même : nous sommes innocents, il y a une révolte ici chez nous, c’est eux qui tuent » rapporte Mme Klarsfeld
    Mais l’Ambassadrice honoraire ne semble pas avoir été convaincue. Elle explique avoir rencontré de nombreuses autres personnes membres des associations qui ne sont pas d’accord avec ce que fait le Président Nkurunziza, vu de nombreuses photos relatant des faits qui se déroulent à Bujumbura. Beate Klarsfeld indique aussi : « même dans la capitale quand vous vous promenez vous voyez la pauvreté. J’ai participé à une fête pour les enfants en difficulté et j’ai vu une pauvreté insupportable. Au Burundi, 60% sont des jeunes de moins de 14 ans ».
    La spécialiste dans la traque des nazis ne mâche pas ses mots et accuse directement le Président Pierre Nkurunziza de semer la division et de tuer : « un Président qui tue et qui essaie de mettre les tutsis contre les hutus pour créer un problème en disant ‘’c’est eux qui s’entretuent’’. Mais c’est lui qui dicte les tueries !! ».
    Beat Klarsfeld s’inquiète aussi du mutisme des autorités face à toute demande de dialogue. Elle met en doute également l’efficacité de l’entourage du Président Nkurunziza à pouvoir le convaincre car étant eux-mêmes surveillés : « son entourage, ce sont des gens qui peut-être aussi ne sont pas d’accord qu’il organise les tueries. La campagne est surveillée pas sa police. On voit la milice dans la ville : il y a les uniformes bleus avec eux des jeunes. On ne sait même pas qui tue dans la rue. C’est la milice ou des individus qui agissent au nom du gouvernement ! » poursuit l’envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’enseignement de l’Holocauste et la prévention du génocide.

    Mme Klarsfeld regrette que ce soient les populations les plus pauvres qui soient les plus victimes. Elle dénonce aussi l’inaction des dirigeants africains face au drame qui se joue au Burundi et propose l’intervention d’une « police internationale » de l’ONU : « vous voyez les pays africains disent ‘’oh là c’est pas la peine d’y aller, le président a dit que s’ils arrivent on va les chasser’’. Il faut quand même une force qui ne demande pas au Président pour dialoguer. Il ne va pas dialoguer ! Il a son point de vue et aussi longtemps qu’il pourra tenir le pouvoir, il le tiendra ! » conclut-elle.
    bSelon l’ONU, plus de 450 personnes ont déjà été tuée depuis le début de la crise déclenchée avec l’annonce du Président Nkurunziza de vouloir briguer un troisième mandat. Mais le nombre de victimes serait largement supérieur car de nombreuses disparitions forcées sont régulièrement dénoncées. Aussi, plus de 250.000 se sont réfugiées dans les pays de la sous-région.

  2. Bagaza

    Sauf France 3 et/ou ses acolytes ( Kagame et Louis Michel), les autres sont au courant de ceux qui lancent des grenades sur des Hutus innocents pour chercher un genocide tant souhaité par l’opposition radicale au Burundi.

  3. aime

    on doit feremer les bars ,acheter les bierres et boire a la maison

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Le flambeau et non la torche !

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le flambeau et non la torche !

« Rumuri », le flambeau. C’est ce nom élogieux que l’on donne à un universitaire. Tout un symbole. Pour les Burundais, un universitaire devrait être un modèle de la société, un éclaireur de ses petits frères et parents laissés à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

296 utilisateurs en ligne