Vendredi 21 juin 2024

Sports

WTA 25 : Un championnat de l’espoir

04/04/2023 2
WTA 25 : Un championnat de l’espoir
Sada Nahimana : « Je suis prête. Physiquement, je suis bien. Mentalement, j’ai un peu de pression car tout le monde a les yeux tournés vers moi. »

Pour la toute première fois, le Burundi abrite depuis ce 3 avril 2023 le tournoi mondial du tennis féminin professionnel. 120 tenniswomen venues des quatre coins du monde sont attendues à Bujumbura, la capitale économique du Burundi.

Malgré la pression déjà pesante sur elle, Sada Nahimana, la seule Burundaise joueuse professionnelle de tennis déjà qualifiée dans le classement de l’association mondial du tennis espère que le tournoi apportera des changements dans la vie des joueurs de tennis burundais.

« Je suis prête. Physiquement, je suis bien. Mentalement, j’ai un peu de pression car tout le monde a les yeux tournés vers moi. Mais, ça va aller. C’est bien aussi pour le tennis burundais car beaucoup de joueuses vont venir », indique Sada Nahimana.

Voir la championne burundaise du tennis disputer un immense tournoi dans son pays, est à la fois une fierté pour le pays et une sorte d’encouragement pour les générations à venir, a confié Evariste Bankimbaga, secrétaire exécutif de la Fédération de tennis du Burundi.

« Premièrement, c’est pour l’image du pays et pour le tourisme. Nous avons 23 pays qui ont envoyé des joueuses pour participer au tournoi. C’est une occasion de montrer à nos enfants qui jouent au tennis qu’ils peuvent être des professionnels s’ils y mettent du temps. C’est aussi une occasion de présenter aux Burundais notre star Sada Nahimana qui joue pour la première fois un tournoi professionnel dans son pays natal. »
Le tournoi de tennis féminin va durer deux semaines. La championne empochera entre trois et quatre mille dollars.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Nkurunziza Jessie

    Yes! Notre Venus William bravo.

  2. Kanda

    Espérons que l’accueil sera digne de cet événement à tous les niveaux et qu’à la fin, les étrangers seront contents avec souhait venir encore et revenir plusieurs fois avec plaisir au au Burundi. C’est ce genre d’évènements que la diplomatie multiforme notamment touristique profite pour l’intérêt national.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 1 786 users online