Samedi 20 juillet 2024

Politique

« Vous les juges corrompus, votre argent est maudit », dixit le président Evariste

02/09/2023 4
« Vous les juges corrompus, votre argent est maudit », dixit le président Evariste
Le président Evariste Ndayishimiye.

Le chef de l’Etat n’a pas été tendre avec les juges qui rendent des jugements inéquitables et injustes. C’était ce vendredi 1er septembre à Gitega dans une cérémonie d’ouverture de l’année judiciaire.

Déçu, le président Ndayishimiye a ouvertement affirmé que malgré ses conseils, c’est comme s’il prêche dans le désert.

Sinon, considère-t-il, au moins quelques juges auraient pu être droits après une longue période qu’il leur demande de rendre une justice impartiale. « Vous n’avez même pas honte, si vous aviez honte vous pourriez changer de comportement. »

Le président Ndayishimiye a demandé aux juges d’abandonner leurs pratiques de corrompus. Surtout il a ordonné à ceux qui décideront d’être droits de se démarquer et rendre justice de façon équitable pour ne pas s’attirer des malédictions. « L’argent que vous tirez de la corruption est maudit et souille l’argent que vous gagnez honnêtement, d’où vous ne serez jamais riches. »

Il rejette les arguments avancés par les juges comme quoi ils tombent dans des situations peu recommandables parce qu’ils ont des difficultés financières ou n’exécutent pas les jugements rendus parce qu’ils n’ont pas de véhicule pour le déplacement.

Si vous voulez vous enrichir, conseille le chef de l’Etat, il faut démissionner de vos fonctions pour aller pratiquer des activités génératrices de revenus comme l’agriculture et l’élevage.

Il a regretté que des juges puissent se comporter comme des mercenaires dans leurs propres pays. « Que cela s’arrête ».

Le président Ndayishimiye reproche de plus aux juges de le saboter via la déstabilisation de la justice du pays. Il affirme ne pas comprendre comment les juges peuvent faire un bras de fer avec un président de la République qui leur demande de rétablir les populations dans leurs droits.

« Avant vous disiez que ce sont des gens puissants qui vous influencent. Est-ce que je ne vous ai pas mis à l’abri de leur pression? », a questionné le président de la République.

Le président Ndayishimiye a jugé inacceptable ce que font les juges au Burundi. Il est allé jusqu’à émettre quelques doutes:  » Même si certains juges étaient bien payés, ce n’est pas sûr qu’ils pourraient bien faire leur travail ».

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Voltaire Kaziri

    Un président africain a des pouvoirs quasi divins.
    Les larmes d’un tel président sont donc incomprehensibles.
    Ils peuvent même modifier la constitution à leur guise. Donnons des examples sans mettrdes noms😂🫠
    1) Un président a changé la constitution pour s’attribuer Un titre quasi divin: Guide suprême…
    Un autre il n’y a pas longtemps, Empereur.
    2) La constitution exige que les dignitaires devraient déclarer les biens à l’entrée en fonction. Aucun des 5 personnalités les plus importantes ne l’a fait depuis 2005
    3) Voyons chez les pays proches de nous .
    a) IL y en a au moins 2 pays qui ont abrogé le nombre de mandats.
    b) Un autre a changé son âge.
    En Afrique, on applique la loi qu’on veut.
    Mais Un constat reste. Le Président est quasi Un dieu.
    Ico ashatse kirakorwa

  2. Anonyme

    Il devrait lui-même rendre Justice au Peuple en sanctionnant ceux qui ont pillé les déniers publics avec ou sans sa bénédiction = décret. Il est dans l’appareil étatique depuis un certain nombre d’années, il connaît les salaires et les business au Burundi, difficile voire impossible de richesses insolentes des membres de son système. Il a lui-même refusé de justifier ses avoirs. certains continuent à s’enrichir et user de la chose publique de façon indigne. Je n’y vois que des discours ! A la fin, il semble qu’on va retenir une chose : le président qui aura été celui qui a pris plusieurs vol à l’étranger.

  3. Kabizi

    Votre argent est maudit.😭😇
    Ce sont des termes de born again.
    Il faut plutôt sévir

  4. Kibinakanwa

    Comment font d’autres pays pour avoir des juges intègres?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 847 users online