Dimanche 26 juin 2022

Politique

Visite du président Tshisekedi au Burundi : ’’Dupliquer’’ les projets porteurs notamment ceux de l’armée

21/05/2022 1
Visite du président Tshisekedi au Burundi : ’’Dupliquer’’ les projets porteurs notamment ceux de l’armée
Les deux chefs d’Etat après avoir planté un manguier pour symboliser et sceller l'amitié entre le Burundi et la RDC

C’est vers 17 heures que l’avion du président de la République démocratique du Congo est arrivé à Bujumbura où il doit effectuer une visite de 3 jours au Burundi.

Le couple présidentiel a été accueilli à sa descente d’avion par le chef de la diplomatie burundaise, Albert Shingiro. Après les honneurs militaires, le président Tshisekedi a salué différents officiels notamment les ministres, le haut commandement ainsi que quelques autorités congolaises venues l’accueillir.

Après c’était le tour d’admirer le folklore burundais comme les tambourinaires, les jeunes danseuses. Le chef de l’Etat congolais accompagné par sa délégation marqué un petit arrêt pour admirer leurs talents.

Et juste à côté, il y avait un peu de folklore congolais : des femmes ont esquissé des pas de danse au rythme son saccadé du tambour.  Elles ont été applaudies pour leur déhanchement.

A sa sortie du salon d’honneur, le président Tshisekedi était attendu par une forte délégation congolaise dont des militants de son parti, lUDPS. Et avant de quitter laéroport international Melchior Ndadaye, il n’a pas hésité à prendre un bain de foule bravant les consignes de sécurité. Un jeune admirateur est même venu le saluer. Le président Tshisekedi a échangé quelques mots avec ce jeune homme.

Après l’aéroport Melchior Ndadaye, le président de la République Démocratique du Congo avec toute sa délégation a été accueilli par son homologue burundais, Evariste Ndayishimiye, à Ntare House, la présidence de la République du Burundi.

21 coups de canons ont été tirés pour marquer cette visite. Les deux présidents ont par la suite planté deux manguiers, histoire de sceller et de symboliser l’amitié entre le Burundi et la RDC.

Après un tête-à-tête, les deux chefs d’Etat ont procédé à la signature dans le livre d’or, il y a eu par après un point de presse. Le président de la République démocratique du Congo a indiqué que l’un des objectifs de sa visite est de s’enquérir des projets phares notamment ceux de larmée burundaise. Il y a également la construction du chemin de fer reliant la Tanzanie et l’Est du Congo en passant par le Burundi.

« Je viens ici pour discuter des grandes choses qui vont dans le sens des intérêts de nos deux pays qui doivent se rapprocher, et qui doivent développer des projets communs. Nous allons passer une série de points que nous allons approfondir, je vais m’enquérir de ce qui se fait de très bien ici notamment dans les coopératives agricoles, comment cela est organisé, comment l’armée est organisée pour se prendre en charge », a-t-il tenu à préciser.

Selon le président Tshisekedi, il s’agit des projets à connaître pour les dupliquer ailleurs. « Et parmi ces projets, il y a celui qui me tiens beaucoup à coeur, c’est celui du chemin de fer qui partirait de la Tanzanie et qui passerait par le Burundi pour se terminer au Congo et plus précisément à Kindu. Nous avons également un projet de construction d’un pont entre le Sud-Kivu et une des provinces burundaise », a indiqué le chef de l’Etat congolais avant de préciser qu’il y a beaucoup de choses à passer en revue.

Au cours de cette visite de trois jours, le président de la RDC visitera certains projets agricoles, l’usine Fomi et l’Institut des sciences agronomiques et zootechniques de Gitega.

RDC

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Kagabo

    Je sais pas comment les Burundais nous serions content quand nos voisin de la RCD seront en Paix. On ne se comporte pas comment les autres voisins du Nords qui ont profiter le malheur de leurs voisin pour aller piller et voler leurs richesses. Dieu merci aux Burundais et leur esprit de solidarité.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 979 users online