Lundi 27 juin 2022

Opinions

Union Africaine : 2015 le mandat de tous les dangers

Lors du dernier sommet de l’Union Africaine, les chefs d’état ont élu le président Robert Mugabe à la direction de l’organisation africaine pour un mandat d’une année. Cette élection pose un certain nombre de difficultés au continent africain.

L’âge de Mugabe

Le président Robert Mugabe est nonagénaire. C’est un âge plus qu’honorable pour ne plus assumer des fonctions aussi prenantes que la direction d’une organisation telle que l’Union Africaine et encore moins celle d’un état. L’Union Africaine, qui devrait être l’aréopage de leaders politiques qui veillent jalousement aux intérêts des peuples du continent avant toute chose, ressemble de plus en plus à un syndicat de chefs d’état qui se soutiennent indéfectiblement comme s’en alarmait le président Nyerere déjà à propos de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA). C’est l’UA qui devrait mettre le holà à cette dérive gérontocratique et fixer des limites d’âge que nos dirigeants ne devraient pas dépasser à la tête des états et des institutions internationales continentales.

Courage ou témérité

En Afrique, l’image de Mandela est quelquefois opposée à celle de Mugabe.
L’un est le symbole de la réconciliation, du pardon ; il est l’incarnation du courage qui mène au dialogue et à la construction d’un avenir partagé entre l’ancienne victime et l’ancien bourreau en toute fraternité. L’autre représente la voie de la vengeance, celle qui ne transige pas ; c’est le choix qui consiste à restituer tout ce qui est possible à la victime d’hier sans du tout faire cas du futur du bourreau d’hier et surtout de ceux de sa communauté.

Les deux voies sont irréconciliables. C’est l’eau et le feu. Jusqu’ici, l’OUA et l’UA avaient suivi cahin-caha le chemin ascétique, mais salvateur, de Mandela : reconnaître en son oppresseur une humanité ligotée par la haine et se libérer en le soulageant aussi de son fardeau. Jusqu’ici l’Afrique était ouverte au monde ; elle coopérait avec ses anciens oppresseurs esclavagistes et/ou colonialistes sans complexe. Le continent travaillait pour entrer dans le concert des nations par le dialogue et le respect des lois et conventions signées en toute responsabilité. Les problèmes ne manquent pas, mais c’est aussi la beauté de la vie : savoir affronter les défis en toute dignité. En élisant Mugabe, l’Union Africaine semble dire au reste du monde qu’elle opte pour une démarche de confrontation, de bravade et de déni du droit.

Un avenir serein hypothéqué

L’élection de Mugabe à la tête de l’Union Africaine est un pied de nez aux puissances occidentales qui l’ont condamné et ostracisé depuis plusieurs années. C’est croire que les puissances émergentes actuelles peuvent suppléer au retrait substantiel des fonds jusqu’ici en provenance de l’Occident vers nos économies moribondes. C’est imaginer que la multipolarité des décisions du monde fera que notre continent sera désormais épargné par les stratégies divisionnistes et prédatrices.

Plus que jamais, les douze prochains mois laissent entrevoir sur notre continent africain le visage hideux de la dictature, de l’arbitraire, de l’exclusion … et donc, hélas, de la violence.

Forum des lecteurs d'Iwacu

16 réactions
  1. Björn

    Je pense Mr Jean Marie a essaye d’etre diplomate dans ces propos . Un ami suedois m’a dit que mugabe etait fous parcequ’il avait chasse les blancs . Moi je lui demandais que si 90% des terres suedoises appartenaient a nous les etranger que feront les suedois . ET bien il repondu » on vous chasserait dans nos terres ET on vous tuera » et j »ai rigole ET je lui dit maintenant tu comprend mugabe parceque Tes freres blancs avaient tous les terres des zimbabweens.

  2. Theus nahaga

    Mr Ngendahayo,
    D’emblée je vous dis que je n’aime pas Mugabe et sa posture politique. je trouve regrettable que ce fut à lui que l’on choisit pour être le visage de L’Afrique pour l’année en cours. Certes ce ne doit pas être simple de trouver un chef présentable entre Nkurunziza, Dérby Nguesso, Dos santos et autres oiseaux de malheur qui gouverne la malheureuse Afrique. Mais de là à cautionner la diabolisation du bonhomme qui nous vient d’occident, il y a un pas que je ne veux pas franchir. De même les encensements dont Mandela était et continue à faire objet finissent par lasser. Hollywood avec son nègre tellement attaché à la famille de ses maîtres et autres oncle Tom ne sont pas très loin. On leur donnera un prix Nobel, on les décollera et it will be business as usual
    Voyez-vous, si je suis prêt á pardonner, je voudrais que le bourreau d’hier demande ce pardon et le descendant du bourreau prenne conscience que le descendant de l’esclave a droit à une indemnité.
    Ne croyez pas que je demande au bourreau d’hier de se mettre dans la boue, il ne s’agit pas de repentance, mais je crois que l’on peut reconnaitre que la désolante situation de l’esclave de de sa descendance est un produit d’un comportement que l’on a cautionné, soutenu et dont on a profité. Mandela a pardonné à ceux qui n’ont jamais ressenti la nécessité du pardon et qui s’en moque

  3. Terimbere

    Pour une fois, je pense qu’ils ont fait un bon choix, ces chefs d’Etats africains!
    Mugabe est leur doyen, il etait meme la, il y a plusieurs decenies lorsqu’ils ont cree l’UA, pas comme President mais comme representant de son mouvement.
    En le mettant devant, ils esperent ramener le debat sur l’UA a la racine!
    C’est aussi une volonte de demontrer qu’ils exercent totalement leur souverainete lorsqu’ils prennent des decisions. Car, ils ne devraient pas se soucier prealablement ce que pensent les occidentaux!
    Alors, pourquoi s’acharner contre Mugabe? Surement que cette decision n’est pas la bienvenue dans les salons occidentaux, mais devrions-nous se soucier d’eux tout le temps?
    D’ailleurs, ils ont deja leve certaines sanctions contre lui!
    Si on se base sur les infos alimentees par les medias occidentaux, bien sur que Mugabe est le pire des animaux!!
    J’ai un jour extremement apprecie Mbeki a Londres lors d’une conference de presse avec le premier minister britannique. Ce dernier semblait etre tres sensible a la misere des Zimbabweens et Mbeki lui avait dit qu’il y a en Afrique plusieurs pays de misere bcp plus pire que le Zimbabwe!
    Oui je suis d’accord sur le fait que Mugabe n’est pas un ange, mais il faut se le dire, Mugabe reste un de ces rares leaders africains qui ont le plus travaille pour leur pays!
    Ah oui cette derniere decenie a tendance a effacer le bilan positif de decenies precedentes, car il a ete oblige de commettre des crimes pour proteger son regime contre les aggressions injustes occidentales.
    Mais il faut accepter qu’il est injuste de le placer parmi les grands crimminels du continent si on le compare avec ses collegues.
    Les gens devraient savoir qu’a l’origine de tous ces problemes, c’est l’Angleterre de Tony Blair qui a refuse de metre en application l’accord signe entre le Zimbabwe et le gvmt de John Major!
    Cet accord prevoyait un paiement d’un montant considerable du gvmt britanique au Zimbabwe pour permettre a ce gouvernement de financer les projets de developpement de la population et ainsi renoncer a la nationalisation convenue lors de l’independence des terres cultivables dont 90% etaient dans les mains des Blancs.
    Enrage, Mugabe avait alors brutallement mis son plan B en execution en distribuant, je reprends ses termes, les fermes des illettres blancs aux noirs Zimbabweens instruits et ainsi le premieres annees, il y avait une nette augmentation de la production.
    Avant biensur de se heurter a la solidarite negative des occidentaux qui ont boude les produits zimbabweens qui etaient en grande partie exportes en Angleterre et au Pays-bas!
    C’est ainsi qu’apres deux saisons de recoltes inecoulees, les machines n’etaient plus entretenues et les travailleurs n’etaient plus payes!
    Ils ont alors coupe tous les robinets, etouffer son economie, detruit sa monnaie et prepare sa chute en soutenant politiquement et financierement un certain Morgan Tsgangarai!
    Et vous vous attendriez a ce qu’il leve le drapeau blanc?
    Je pense plutot que l’Afrique a plus a gagner en s’unifiant qu’a mandier!

    Bravo Mugabe!!!

  4. KABADUGARITSE

    Toutes les médias qui utilisent l’argent des occidentaux dans leur fonctionnement dorment et rêvent comme les occidentaux. Hommage à Kadhafi qui y avait vu tôt mais malheureusement entouré par des borgnes.-

  5. rahan

    Mr Jean Marie,
    Donc vous vous préférez la paix dans l’esclavage?

  6. ndagijimana claire

    Mugabe ni inararibonye ni we dukeneye,iyo biba vyashoboka akagumaho bakamwongera iyindi mandat

  7. borntomakelovenotwar

    Un article colonial. Il veut nous faire croire que l’Afrique qui profite de l’Occident alors que depuis l’esclavage, le colonialisme, même « l’indépendance », c’est l’Occident qui profite de l’Afrique. Qu’il est moins intelligent pour voir les choses. Nous, l’Afrique, sommes encore sous exploitation par l’Occident, il faut essayer de s’en défaire autant qu’on peut. Mugabe a fait sa petite part.

  8. MINANI

    Vous avez raison en quelques sortes, mais, c’est comme si derrière les propos se cachait la voix d’un fanatique de l’ordre occidental ou un quémandeur je ne sais de quoi! Je fais allusion à l’Occident car, l’image caricaturale que tu donnes à Mugabe n’est autre qu’un relais de l’image que lui a collé de force l’Occident dans le but de ternir son image, à défaut de le tuer comme Kadhafi ou de le destituer. Savais-tu que Mugabe a apporté une contribution non négligeable à la lutte de l’ANC de Mandela? Que dirais-tu de l’invasion (1997) du Congo (RDC) qui serait maintenant sous la colonisation des alliés n’eût été l’intervention et la détermination de Mugabe?
    Dans ta manière de dépeindre Mugabe, il ne faudrait pas aussi oublier que la plus part des peuples Africains, dont le peuple zimbabwéen guidé par Mugabe, ont conquis leur liberté et leur dignité par la résistance, et parfois jusqu’à verser leur sang, pour arracher leur liberté et dignité confisquées par ceux-là à qui tu sembles vouer la toute bonté.
    Par ailleurs, si tu ne l’ignores pas ou si tu ne le fais pas exprès, il faut reconnaître que Mugabe n’a pas toujours été si méchant. A l’indépendance du Zimbabwe, il a laissé les Colons avec leurs biens, en concertation avec la Grande Bretagne qui devrait en compensation accorder une aide au développement conséquente au Zimbabwe pour réduire les inégalités criantes entre colons et autochtones. Au lieu de tenir les promesses que leur réclamait Mugabe, les Anglais ont commencé à manigancer pour le destituer et le remplacer par un valet à leur solde. C’est là la véritable origine des problèmes du Zimbabwe et non la méchanceté de Mugabe.
    Ce n’est que plusieurs années après l’Indépendance, suite aux promesses non tenues, qu’il a commencé à être méchant envers eux.
    Si tu trouves que Mugabe est super méchant et violent, que penses-tu de ceux-là qui ont tué Kadhafi et le malheur qu’ils ont causé au peuple Libyen? Que penses-tu de la situation en Syrie, en Afghanistan et ailleurs? En tout cas c’est pas Mugabe là-bas, mais pourtant, il y a une main de ceux là qui ont pris des sanctions contre ce Monsieur.
    Du moins je ne dis pas que Mugabe est sage, loin de là! Mais je crois que les opinions sont partagées sur ce président. Si toi trouves qu’il incarne la violence, la vengeance et autres, …moi au contraire, et on peut parier, je suis sûr que nous sommes nombreux, je trouve plutôt qu’il incarne la RÉSISTANCE à l’oppression et à l’injustice, c’est un homme qui préfère « MOURIR DEBOUT QUE VIVRE A GENOUX! » D’ailleurs, si ses pairs l’ont élu, en tout cas, tu ne peux pas dire qu’il a volé les élections. Encore moins, c’est pas un job qu’il cherchait car non seulement il est vieux, mais aussi il est encore président.
    Pour information, depuis plusieurs années qu’il est sous les sanctions de voyager en Europe, Mugabe est toujours le bienvenu au VATICAN et il n’y manque à aucune grande occasion. Ce n’est pas pour rien quand même! Il y a plusieurs autres Présidents qui ne sont pas sous embargo mais qui n’arrivent pas à y mettre pied!

    • Terimbere

      Sagesse et maturité!

  9. Ing

    C’est pour ça que nous les africains on avancera difficilement.Avons nous vraiment de l’occident pour survivre?Eux qui viennent puiser toutes nos ressources naturelles pour qu »après ils reviennent nous vendre le produit fini.les occidentaux ntakwo batazogira ng batwerek ko tuzokwama turiko turabasaba.le cacao produit par la côte d’ivoire,et le chocolat y plus cher alors qu’en france où ya pa le cacao iri moins cher.Babony uwubatera ubwoba nka kadhafi ils vont trouver tous les moyens kugira bamukureho kdi baciy kuri mwenewano l’africain.c’est lui qui va se salir les mains pour eux.So Sad!

  10. KELEMESIYA

    Des passages qui font tiquer:
    1.La multipolarité des décisions du monde…?!?
    2.Le retrait substantiel des fonds OU si vous voulez Le retrait des fonds substantiels…???
    Quant a la question de fonds qui entraine inéluctablement tout le processus décisionnel je dirais ce qui suit:
    Avec tout le respect que je dois a l’auteur, le processus de création de la monnaie et le rôle qu’a cette dernière a la prise de décision semble invalider sa thèse. L’Afrique n’ a pas besoin (exclus les commissionnaires de l’occident bien sur)de leurs billets pour vivre décemment. Tant s’en faut. Si la posture Mugabeenne est ce que vous appelez témérité, je saurais gré a tout africain digne de ce nom de cette attitude sans complexe envers les anciens maitres.
    Et dire que nos dirigeant COOPERENT avec l’occident sans complexe…, Dieu seul sait.

  11. eric

    nsanze abarundi mukiri inyuma ugereranije nabo muri afrika de l ouest.abandi barashima namwe mukagaya?

  12. mudaragi

    Mr Jean Marie,mbe wibazako uburaya harurukundo badukunda,ni question d’interet.

  13. Mthukuzi

    La reaction des Occidentaux et certains Africains à l’election de Mugabo a la tête de l’UA me paraît tout simplement incomprehensible. M Mugabe n’est pas elu president de la comission, poste où le choix porte sur les individus. C’est plutôt le Zimbabwe qui a ete choisi pour presider la presidence tournante de l’UA, et il se trouve que ce pays a, à sa tête, un certain Mugabe.
    Maintenant est-ce que Mugabe est pire que ses compères en matière de bonne gouvernance? Aux yeux des Bazungu, nul doute. Mais pour nous autres, c’est matière à discussion.
    Cependant, je souhaite de tout mon coeur le retrait de l’appui financier exterieur, car ca permettra à l’UA de trouver des solutions viables, au risque de se voir disparaître. Monsieur Mugabo a propose des taxes sur les chambres d’hotels et les billets d’avions C’est une très bonne idee qui doit être appuyee. Mais ca ne suffit, il faudra etendre l’assiette fiscale de cette taxe UA au tourisme, à l’importation des boissons alcolisees, tabac et produits de luxe.
    On ne peut pretendre à l’independance et dependre financièrement de l’exterieur. Les deux s’excluent.

    • poly

      Il est vrai que l’auteur est un vrai croyant de la parole des enciens maitres. aho nyene uragiye ngaho ushigikire ko aba bazungu bagufitiye urukundo, ko bafise ukwubaha amasezerano n’ibindi. Umusi wabaye dans cet occident pour mieux suivre le processus decisionel uzotahura ko atawukubwira droit de l’homme, democratie, liberté ou tout autre pour ton bien. C’est juste une excuse qu’ils utilisent pour faire regner qui leur guarantissent la colonisation à distance. Si l’Afrique avait quelques autres Mugabe, peut-etre on serait avec quelque traces de respet.

      • hat

        Mr Ngendahayo
        Je reste convaincu que cette vision de Mugabe n est pas la vôtre. Il ya qlq chose de bon dans chacun d entre nous ,même Mugabe. Bonne soirée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 783 users online