Lundi 08 août 2022

Archives

Une nuit troublée par le crépitement d’armes automatiques et explosions de grenades

La nuit de vendredi à ce samedi le 20 juin a été agitée dans certains quartiers du nord, centre et sud de la capitale.

Selon le porte-parole adjoint de la police nationale du Burundi, Pierre Nkurikiye, il s’agissait d’une attaque de « criminels non encore identifiés. Elle visait les policiers en patrouille ou sur leurs positions ».
Toujours selon lui, 11 policiers ont été blessés dont 4 au quartier Jabe de la commune Bwiza et 7 en commune Cibitoke, près du Lycée communal (8ème avenue). Il précise qu’il s’agit des attaques quasi simultanées lancées depuis 19h30.

Aux environs de 22heures, poursuit le porte-parole, en commune Kanyosha, au quartier Kajiji, une attaque a également visé une position policière. A Musaga, ce fut une grenade qui a explosé au parking.

Autre son de cloche chez les jeunes de Cibitoke

A la 12ème avenue de Cibitoke, des jeunes disent que de 19h30 à 23 heures, ils jouaient à cache-cache avec la police déterminée à enlever les filets de moustiquaires tendus de part et d’autres de la chaussée à un mètre au-dessus des amoncellements de pierres servant de barricades. Ces jeunes soutiennent que ce sont les policiers qui tiraient pour pouvoir se frayer un passage à l’intérieur du quartier. Les policiers partis, les jeunes qui faisaient les rondes remettaient en place leur dispositif de sécurité contre une éventuelle nouvelle incursion de policiers. Par-dessus tout, ces jeunes qui font les rondes nocturnes disent redouter une attaque des Imbonerakure depuis le quartier voisin de Kamenge.

Ils signalent que depuis le début des manifestations, pendant la nuit, la police restait sur ses positions tout le long de l’avenue des Forces Armées (Kurya Kanyoni) et s’empêchait de patrouiller dans les avenues.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Perhaps

    Des ennemis attaquent des positions militaires et le jour suivant, la police ne monte pas des « check-points » partout pour traquer les ennemi ici??? Du jamais vu! Simulade?????Meme pour un petit bandit, on bloquue toutes les routes pour le traquer…que s’est-il reellement passes???

  2. KABADUGARITSE

    Et que donnent le résultat des enquêtes d’Iwacu? Donnez-nous la vraie/bonne version des événements s’il vous plait.-

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Pénurie du carburant. La voie lacustre serait un soulagement

Les pénuries épisodiques de carburant n’ont rien de nouveau au Burundi. Mais celle que nous vivons se distingue des précédentes par sa longueur et sa gravité qui compliquent encore davantage le quotidien de la population. Devant des stations-services, à sec (…)

Online Users

Total 1 783 users online